Au menu aujourd'hui à la table du Débat de midi ! Camille Crosnier se questionne au sujet du Football. Sport majoritaire en France avec plus de deux millions de licenciés, le football est parfois représentatif des maux de la société. Mais est-ce que c'est grave de ne pas aimer le ballon rond ?

Les supporters des Bleues en famille derrière leur équipe de France de football
Les supporters des Bleues en famille derrière leur équipe de France de football © Radio France / Béatrice Dugué

Le football en France, depuis la victoire des Bleus en 98 qui a marqué un tournant, semble être passé comme en Angleterre, ou au Brésil, de sport à culture, et ceux qui ne s’y intéressent pas font figure d'extra-terrestres, avec le sentiment parfois vous savez d’avoir loupé la soirée du siècle à laquelle tout le monde était (sauf vous). Mais ils existent, ces gens qui n’aiment pas le foot, et dont Pierre Desproges s'était fait le porte-voix en 1986 dans ses chroniques de la haine ordinaire. 

Le football mal-aimé aussi et critiqué pour être devenu un spectacle de millionnaires qui courent après un ballon, le racisme, l'homophobie, à l'opposé des valeurs de solidarité ou de fraternité qu'il affiche. Comment les choses évoluent aujourd'hui ? Et donc, si j’aime pas le foot, est-ce que c’est grave ? 

Avec nous pour en parler : 

  • Marion Fontaine, Maîtresse de conférences au Centre Norbert Elias à l'université d'Avignon et auteur de Le Racing Club de Lens et les "Gueules Noires" ;
  • Veronica Noseda , cofondatrice de l'association Les Dégommeuses ;
  • Pierre-Louis Basse, écrivain et ancien journaliste sportif, auteur de Gagner à en mourir ;
  • et Fabien Bonnel, porte-parole des irrésistibles français, association de supporters des équipes de France de football. 
Programmation musicale
  • EnnyI want (radio edit)2021
  • EDDY DE PRETTO
    EDDY DE PRETTOFreaks2021
Les références
L'équipe
Contact