Dominique Seux des Echos , face à Benjamin Coriat , professeur d’économie à Paris XIII et membre des économistes atterrés…

On a beaucoup parlé de cette semaine du rôle de l’Etat actionnaire, notamment chez Renault… Hier, le gouvernement a d’ailleurs remporté un bras de fer face au PDG du groupe Carlos Ghosn, qui s’opposait à l’une des dispositions de la Loi Florange… c’est le fameux vote double, qui va permettre à l’Etat de peser d’avantage dans les groupes dans lesquels il est actionnaire…

Est-ce que c’est la victoire de la ligne Macron ? Et est-ce une bonne nouvelle ?

L’Etat doit-il s’engager davantage, et en a-t-il les moyens ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.