Lundi, Louis Gallois, l'ancien patron d'EADS, rendra publiques ses propositions pour améliorer la compétitivité de l'économie française. Le lendemain, mardi, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault annoncera des décisions et un programme de travail sur le sujet. Le débat, depuis des semaines, a porté sur la nécessité ou non d'un "choc" de compétitivité…

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.