François Hollande a décidé cette semaine de réorganiser la filière nucléaire française. Areva, dont les pertes ont été considérables, va perdre son activité de conception de réacteur, qui repart vers EDF. Des négociations techniques s'engagent mais c'est clairement la fin d'une époque. Au-delà, c'est d'une certaine façon, la question de l'avenir du nucléaire qui est posée.

Benjamin Coriat / Dominique Seux

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.