François Fillon a confirmé hier qu'un collectif budgétaire déciderait en février d'une réforme du financement de la sécurité sociale, autrement dit, la TVA sociale. La gauche y est très hostile, surtout à trois mois de la présidentielle.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.