Le gouvernement a annoncé mercredi soir, à la surprise générale, un chamboulement de la fiscalité des carburants pour les prochaines années : le prix du gazole augmentera d'un centime supplémentaire le 1er janvier prochain et encore d'un en 2017.

Tout le monde ou presque s'est félicité de cette décision après le scandale Volkswagen. Mais est-ce une si bonne nouvelle que cela, au fond ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.