La toute première décision de François Hollande a été annoncée dès hier : la baisse de 30% des salaires du chef de l'Etat et des ministres. Cette mesure, annoncée pendant la campagne, a une valeur symbolique ; mais a-t-elle aussi un sens et une valeur économique ?

Cette question du salaire des ministres, finalement, renvoie à une autre décision qui sera prise et qui, cette fois, aura un impact réel pour les Français : la revalorisation du Smic. L'Etat n'a peut-être plus d'argent, mais les entreprises ont-elles, elles, les moyens d'augmenter les salaires ?

Débat entre Bernard Maris et Dominique Seux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.