Benjamin Coriat / Dominique Seux

Il y a quelques mois encore, la baisse du prix du pétrole était regardée comme une de ces "planètes" favorables à la croissance mondiale…

Aujourd'hui, alors que les marchés financiers ont connu une semaine agitée, le faible prix du pétrole est montré du doigt. Et l’on voit désormais cette baisse comme une menace.

Comment un tel renversement d'opinion sur le prix pétrole est-il possible ?

L'équipe
  • Dominique SeuxDirecteur délégué de la rédaction des Echos et éditorialiste à France Inter
Thèmes associés