Benjamin Coriat / Dominique Seux

Une nouvelle journée de manifestations a eu lieu hier, rassemblant entre 150 et 300.000 personnes. Si ce chiffre est plus faible qu'il y a un mois, les blocages de raffineries et les grèves persistent. Le cœur de la contestation porte sur l'article 2 de la loi Travail, sur la priorité donnée aux accords d'entreprise... C'est de celui-ci dont on va parler ... Est-ce logique qu'il revête une place aussi importante ?

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.