L’astrobiologiste français Cyprien Verseux, membre de la simulation martienne Hi-Seas 4 de la NASA vient de sortir de son dôme après un an d'isolement.

Sheyna E. Gifford (la 3e à gauche), Andrzej Steward (2e en partant de la droite) et Cyprien Verseux (à droite) alors qu'ils sortent d'un an d'isolement à Hawaï, le 29 août 2016
Sheyna E. Gifford (la 3e à gauche), Andrzej Steward (2e en partant de la droite) et Cyprien Verseux (à droite) alors qu'ils sortent d'un an d'isolement à Hawaï, le 29 août 2016 © AFP / HO / UNIVERSITY OF HAWAII

Ils étaient six volontaires, trois hommes et trois femmes, enfermés pendant 365 jours dans un dôme blanc, gonflable de 11 mètres de diamètre sur le flanc du volcan Mauna Loa, à Hawaï. Cette histoire ressemble à tout sauf à un conte de fées, pourtant les participants de la mission de simulation martienne Hi-Seas 4 de la NASA, rêvent tous de fouler un jour le sol martien.

En attendant les voilà cobayes : scrutés, monitorés, évalués, challengés 7j / 7 pendant un an par les scientifiques experts de la NASA, en vue de l'élaboration des futurs voyages vers la planète rouge à l'horizon 2030. Le but ici est de voir si le physique et le mental des coéquipiers tiennent le coup pendant un an.

Les voilà maintenant sortis depuis dimanche et nous recevons le petit français de la bande : Cyprien Verseux, jeune scientifiques qui nous raconte son aventure de confinement dans ses 110 m² de base martienne factice.

► Le blog de Cyprien Verseux : Walking on red dust (traduction française sur le site de la Recherche)

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.