Vive les cantines… politiques, solidaires, sauvages, autogérées et à prix libre ! A vos gamelles, vaisselles et trépieds pour un retour aux fondamentaux en partageant le repas.

Cantine des Pyrénées - cuisine
Cantine des Pyrénées - cuisine © Radio France / Antoine Chao

Premier épisode d’une série sur les cantines politiques contemporaines qui naissent un peu partout pour nourrir le ventre, l’esprit, la solidarité et les luttes sociales. Dans les ZADs, autour des campements de migrants à Calais, à Marseille, et dans beaucoup de quartiers s'organisent des espaces où cuisiner, manger et lutter se conjuguent au quotidien. 

Des cantines « à prix libres », on vient, on mange, on laisse ce que l’on peut, ce que l’on veut, pour que l’endroit vive et pour que l’aventure continue, grandisse, inspire et que ce genre d’initiatives se multiplient. Tous ensemble, à la pluche, aux fourneaux, à table et à la plonge ! 

Tous à la découpe !
Tous à la découpe ! © Radio France / Antoine Chao

Cette semaine, la Cantine des Pyrénées, née d’un collectif qui se réunit depuis 2011 et qui a posé ses valises rue de la Mare dans le 20ème arrondissement de Paris.

En cuisine
En cuisine © Radio France / Antoine Chao

Au-delà d’une simple cantine où l’on peut manger à prix libre entre midi et deux, c’est un lieu de rencontre, un espace ouvert sur le quartier, un lieu d’aide et de partage qui, après « l’atelier cantine », propose des « cours de français » ou des « permanences sans-papiers ». 

Quand la bouffe devient politique, c’est « Vive les cantines politiques ».

Un reportage d’Antoine Chao.

Les liens :

  • La Cantine des Pyrénées, 77 rue de la mare, 75020 Paris
  • Pour manger, c'est ouvert à tous du lundi au vendredi de 12h à 14h 
  • Pour participer au projet, il suffit de s'inscrire sur place ou d'écrire à contact.cantine.des.pyrenees@gmail.com
  • Dossier "Vive les cantines" dans le CQFD de septembre 2017

La programmation musicale :

  • A la cantine, Pascal Parisot
  • La cantine de la diva, Léo et Léon
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.