Un projet de poulailler industriel divise la population du village de Carantec dans le Finistère Nord.

Les oeufs de Carantec
Les oeufs de Carantec © Radio France / June Loper

Le chiffre de 30 000 est la limite réglementaire qui permet d’obtenir un permis de construire sans faire une étude d’impact environnemental de l’installation. Un collectif de citoyens et l’association Eaux et Rivières de Bretagne s’inquiète de l’installation de cette usine à œufs sur un territoire fragile et déjà fortement impacté par une agriculture industrielle et intensive. 

Oeufs surprise
Oeufs surprise / Creative Commons

Le ministre de l'Agriculture a annoncé en février, que les œufs coquilles seraient obligatoirement issus d'élevage de plein air et non plus d'élevage en cage dès 2022. Mais le label "poules élevées en plein air" ne signifie pas pour autant que les volailles aient évolué à l'air frais, dans une herbe grasse et verte, et encore moins sous le soleil. Le modèle agricole prend des airs champêtres alors qu'il reste intensif. 

Avec Pierre Chanteau, Marie-Catherine Lecocq, Yvon Cras et Aurore Magnier. 

Un reportage d'Antoine Chao. 

Oeuf
Oeuf / Creative Commons

Les liens

Pétition : Non aux 30 000 poules à Carantec !

Association Eau et Rivières de Bretagne

Programmation musicale 

"Le poulet N°728120" Philippe KATERINE

"Cot cot cot codet" Professeur CHORON & Los CARAYOS

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.