Depuis 20 ans, et le premier débarquement de migrants kurdes sur les côtes italiennes, le petit village de Riace, en Calabre, mène une expérience originale d’accueil des migrants.

Domenico Lucano, maire de Riace, Calabre. Wiki Commons.
Domenico Lucano, maire de Riace, Calabre. Wiki Commons. © Carlo Troiano

Le maire, Domenico Lucano (dit « Mimmo ») a pris le parti de rénover les maisons abandonnées par les habitants partis vivre dans le Nord du pays pour y loger ceux qui fuient la guerre et les persécutions.

Depuis, ce village qui se mourrait a repris vie : avec le concours des migrants eux-même, les commerces et les écoles ont rouvert et la population du village augmente à nouveau. Une expérience qui a valu à Mimmo d’être classé parmi les 50 personnes les plus influentes au monde par le magazine Fortune

Car le « modèle Riace » pourrait être exporté partout en Italie et en Europe. Mais cela n’est pas du goût de l’actuel ministre de l’intérieur Matteo Salvini (Ligue) qui veut y mettre un terme. 

Mardi 2 octobre, Domenico Lucano a été assigné à résidence. Et le 16 octobre, la justice a décidé qu’il ne pourrait plus résider à Riace. Une décision politique qui rappelle les heures les plus sombres de l’Italie, quand Mussolini envoyait « al confino » (en exil intérieur) les opposants antifascistes.

Rencontre à Paris avec Rosaria Lucano, la cousine de Mimmo.

Charlotte Perry

Programmation Musicale 

Matteo Salvatore "Lamenti di Mendicanti"

Maura Guerrera "Jarofulu di Spagnia si vinutu"

Les liens

Radio Riace, webradio de soutien au village !

Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.