Travail à la demande : avec le Collectif des Livreurs Autonomes Parisiens (Clap) et Coopcycle, coopérative contre l'ubérisation, les précaires de la livraison s'organisent.

Collectif des livreurs autonomes de Paris
Collectif des livreurs autonomes de Paris © Le Clap

Rencontre avec Jérôme Pimot  ex-livreur à vélo chez Deliveroo et consorts, révolté, militant anti-ubérisation et cofondateur du Collectif des Livreurs Autonomes de Paris (Clap) qui a pris la défense du peloton des forçats du bitume.

En novembre 2018, la Cour de cassation, plus haute juridiction française, a établi un lien de subordination entre la feu société de livraison de repas Take Eat Easy et un de ses coursier à vélo auto-entrepreneur. A l'issue du procès, la Cour reconnaît à ce dernier le statut de salarié, une première et importante victoire pour les livreurs à vélo. 

« Face à l'ubérisation de l'économie », selon Jérôme Pimot, « il est plus que jamais nécessaire de s'organiser pour faire face à ces plateformes, qui sont finalement très fragiles ». 

Un reportage d'Antoine Chao. 

Coursier à vélo, place de la République à Paris.
Coursier à vélo, place de la République à Paris. © Radio France / Antoine Chao

Les liens

CoopCycle, une fédération européenne des coopératives de livraison à vélo. En réponse à l'ubérisation, ils promeuvent une livraison à vélo respectueuse des livreur.se.s et de l'environnement.

La page Facebook du Clap 

Programmation musicale

"Le Shift" Astaffort Mods 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.