Quand la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll tourne au chahut politique.

Recueillement pour Mireille Knoll
Recueillement pour Mireille Knoll © Radio France / Charlotte Perry

Des milliers de personnes étaient rassemblées mercredi 28 mars pour rendre hommage à Mireille Knoll, cette octogénaire sauvagement assassinée à son domicile du 11ème arrondissement de Paris. Un crime crapuleux et antisémite, qui fait suite au meurtre de Sarah Halimi, survenu moins d’un an auparavant, elle aussi assassinée parce qu’elle était juive. 

Des fleurs pour Mireille Knoll
Des fleurs pour Mireille Knoll © Radio France / Charlotte Perry

L’émotion était vive lors de cette marche blanche, mais le silence et les larmes ont cédé place aux cris de colère quand la présidente du Front National a fait son apparition. Huée et insultée par une grande partie de la communauté juive, elle a été protégée tout au long de la marche par un cordon sécuritaire de la LDJ (la Ligue de Défense Juive), un groupuscule ultra-violent interdit aux Etats-Unis. La même LDJ qui a pris à partie la France Insoumise en début de soirée, contraignant ses membres à quitter le rassemblement.

Au cœur de la Marche Blanche
Au cœur de la Marche Blanche © Radio France / Charlotte Perry

Un hommage où la division et la confusion régnaient au détriment de l'union nationale prônée par le fils de la victime.

Un reportage de Charlotte Perry. 

Les liens :

La programmation musicale :

  • Il n'y a plus rien, Léo Férré
  • Philippe Katerine, Juifs Arabes
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.