invité(s)

Rachida Dati pour son livre Rachida Dati, fille de M'Barek et de Fatim-Zohra, ministre de la justice , aux Editions XO.

Rachida Dati, fille de M'Barek et de Fatim-Zohra, ministre de la justice
Rachida Dati, fille de M'Barek et de Fatim-Zohra, ministre de la justice © Radio France

18 mai 2007. Sur le perron de l’Élysée, son nom résonne : « Mme Rachida Dati, garde des Sceaux ».

Rachida Dati, fille d’un ouvrier de Chalon, est nommée minis­tre de la Justice, l’un des postes les plus emblé­ma­ti­ques de notre démo­cra­tie. Comment est-elle arri­vée là ? C’est la ques­tion que beau­coup se posent, cer­tains avec une condes­cen­dance à peine mas­quée, d’autres parce que cette jeune femme incarne l’espoir d’une vie meilleure.

Au fil de ces pages et de ses sou­ve­nirs, Rachida Dati a voulu raconter son par­cours, son enfance, la confiance insuf­flée par ses parents, venus dans les années 1960 s’ins­tal­ler à Chalon-sur-Saône où ils ont élevé leurs douze enfants. C’est à force de tra­vail, d’opti­misme, d’envie d’aller de l’avant, que cette toute jeune aide-soi­gnante a fran­chi les étapes qui l’ont un jour conduite à deve­nir minis­tre de la Justice, et aujourd’hui maire et dépu­tée euro­péenne. Au-delà de l’hos­ti­lité par­fois res­sen­tie, des écueils et des cha­grins, son mariage contraint, la dis­pa­ri­tion de sa mère tant aimée, elle évoque ici les ren­contres déter­mi­nan­tes, et bien sûr la nais­sance lumi­neuse de sa fille Zohra.

Thomas Ngijol et Fabrice Eboué pour le film Case départ , réalisé par Thomas Ngijol, Fabrice Eboué, Lionel Steketee.

Sortie en salles le 6 juillet.

Case départ
Case départ © Radio France

Synopsis : Demi-frères, Joël et Régis n’ont en commun que leur père qu’ils connaissent à peine.

Joël est au chômage et pas vraiment dégourdi. La France, « pays raciste » selon lui, est la cause de tous ses échecs et être noir est l’excuse permanente qu’il a trouvée pour ne pas chercher du travail ou encore payer son ticket de bus.

Régis est de son côté totalement intégré. Tant et si bien, qu’il renie totalement sa moitié noire et ne supporte pas qu’on fasse référence à ses origines. Délinquance et immigration vont de pair si l’on en croit ses paroles.

Réclamés au chevet de leur père mourant aux Antilles, ils reçoivent pour tout héritage l’acte d’affranchissement qui a rendu la liberté à leurs ancêtres esclaves, document qui se transmet de génération en génération.

Faisant peu de cas de la richesse symbolique de ce document, ils le déchirent.

Décidée à les punir pour le geste qu’ils viennent de faire, une mystérieuse vieille tante qui les observait depuis leur arrivée aux Antilles décide de leur faire remonter le temps, en pleine période esclavagiste ! Parachutés en 1780, ils seront vendus au marché comme esclaves. Les deux frères vont alors devoir s’unir, non seulement pour s’évader de la plantation mais aussi pour trouver le moyen de rentrer chez eux, au XXIe siècle.

__

à l'écoute

Winston Mc Anuff & The Baz Baz Orchestra

C’est la rencontre explosive entre le rasta Winston Mc Anuff et le chanteur Camille Baz Baz. Depuis six ans, cers deux-là se croisent dans les studios et partagent le même goût pour la musique libre. Ils viennent d’enregistrer un album intitulé « A Bang » avec les collaborations du rocker Yarol Poupaud et du duo rythmique jamaïcain Sly & Robbie.

Ils interprètent « Hey Girl » et une reprise d’une chanson de PLACEBO intitulée « Pure Morning » avec Richard Lornac au piano.

Ils seront en concert demain soir à Vierzon, le 02/07 à Limoges et le 08/07 au Cabaret Sauvage à Paris dans le cadre du festival « Sin Fronteras ».

Esperanza Spalding

Cette artiste américaine a créé l’évènement cette année en remportant, en février, un Grammy Award dans la catégorie « Révélation de l'année » devant Justin Bieber !

Chanteuse et musicienne accomplie, elle joue du violon de puis l’âge de cinq ans et de la contrebasse. Chef d’orchestre à quinze ans, elle a été à vingt ans le plus jeune professeur du prestigieux Berklee College of Music de Boston et a sorti son premier album au même âge.

Le président Barack Obama est un de ses plus grands fans et l’avait d'ailleurs invitée spécialement à Oslo en 2009 au moment de recevoir son Prix Nobel de la Paix et Prince l’a invitée à jouer avec lui à de nombreuses reprises.

Elle interpréte une chanson qui s’intitule : « Little Fly ».

Elle sera en concert demain soir à l’Olympia à Paris et le 02/07 à Strasbourg.

__

les chroniqueurs du jour

Avec Alix Girod de l'Ain, François Reynaert et Patrice Carmouze.

Retrouvez également les chroniques de Daniel Morin, Trinidad, Régis Mailhot, et la revue de presse people de Danielle Moreau ainsi que Richard Lornac au piano.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.