Claude Lelouch a adoré le goût du couscous de sa mère, mais enfant il a d'abord été nourri et sauvé par son courage.

Claude Lelouch
Claude Lelouch © AFP / Joël Saget

Cela aurait pu faire un formidable scénario, ça a été leur histoire à Eugénie, sa mère et lui. Claude Lelouch a été un petit garçon juif que sa mère a caché dans un cinéma pendant la guerre.

Dans le souvenir que Claude en a, comme dans le film La vie est belle de Roberto Benigni, sa mère a transformé la guerre en jeu pour son petit garçon. Elle lui apprend à reconnaître les uniformes allemands, à traverser la rue quand il en voit un, à se débrouiller, à prendre le métro tout seul. Mais sans jamais lui faire peur.

Pendant deux ans, ils se cachent. Elle ne peut pas mettre son fils à l’école, ils seraient repérés. Mais elle a remarqué qu’au cinéma, il se tient tranquille… Alors elle dépose le petit Claude dans une salle obscure à 14 heures et revient le chercher à 18 heures. C’est l’époque du cinéma permanent, avec un seul ticket on peut enchaîner les séances… 

J'ai vécu les plus beaux moments de ma vie. J'étais au paradis et c'est comme ça que je suis tombé amoureux du cinéma. Le cinéma a commencé par me sauver la vie. 

La recette de l'omelette aux oeufs au plat

Ingrédients

  • 8 œufs
  • Huile neutre ou beurre 
  • Sel, poivre 

Casser 5 œufs, les battre en omelette avec un peu de sel. 

Faire chauffer du beurre ou de l’huile dans une très grande poêle. Verser le mélange battu dans la poêle, sans le rouler. 

Comme la poêle est très grande, certains endroits ne seront pas couverts par l’omelette, il y aura des "trous". 

Dès que l’omelette commence à être saisie, casser 3 œufs au plat dans les trous. Poivrer. 

Dès que le blanc des œufs au plat est saisi, ôter la poêle du feu et servir immédiatement.

L'équipe