Rien ne vaut le goût de nos mères, même pour les grands enfants qui quittent le nid familial. Avant de partir, David Lopez voulait absolument apprendre à cuisiner les "chichars" avec sa maman.

David Lopez, lauréat du prix du livre Inter 2018
David Lopez, lauréat du prix du livre Inter 2018 © Radio France / Anne Audigier

David Lopez a remporté le prix du Livre Inter en 2018 pour son 1er roman "Fief". Il avait 33 ans et habitait chez ses parents. Le déménagement a fini par avoir lieu. 

"J'avais annoncé que j'anticiperais. On ferait des petits ateliers et qu'on cuisinerait ensemble. D'abord, j'observerai en prenant des notes et elle me distillerait tous ses conseils. Et puis on procrastine, on remet à demain. Puis, un jour, vient le déménagement. Jusqu'au moment fatidique où j'ai acheté tous les ingrédients et j'ai dit 'ça y est, je veux le faire'. J'avais l'impression qu'en le faisant, j'aurais la même fierté que si j'étais coincé dans une forêt et que j'attrapais une proie dans la nature. "

Finalement le cours a eu lieu en vidéo :

On a fait chaque phase les unes après les autres et j'étais comme avec un tuto sur YouTube, mais vivant.

"Les "chichars", au départ ça vient de ma grand-mère, "chicharos" c’est le mot espagnol pour "pois", ou "haricot".

La technique, au sens le plus large du terme, c'est quelque chose qui m'intéresse énormément. Donc j'avais une tendance à voir la cuisine comme un phénomène d'agencement, mais je ne faisais absolument pas attention à toute la petite magie qu'il y a derrière." 

L'équipe