Trenet est mort il y a vingt ans, l’occasion de réveiller son fantôme. Ça ne lui aurait sans doute pas déplu cette idée de mettre un grand drap blanc sur sa tête en agitant les bras car il était joueur, un peu foufou, un fou chantant.

Charles Trenet, 1988
Charles Trenet, 1988 © Getty / Pool DUCLOS/MERILLON/Gamma-Raph

Trenet est mort il y a vingt ans, le 19 février 2001 en ayant chanté jusqu’au bout.

Comment oublier quelques mois plus tôt, son récital, salle Pleyel, à Paris, assis, à cause d’une mauvaise chute lors d’un footing au bois de Boulogne, prétendait-il ?

A 87 ans, il conservait une présence rare et son énergie autant que son humour et la justesse de son chant continuaient de fasciner.  

De la chanson du XXè siècle, il est à coup sûr le patron, lui qui en signa plus d’un millier, écrivant et composant comme un pommier fait des pommes. 

Avec  : 

Serge Hureau, chanteur, comédien et directeur du Hall de la Chanson. Trenet, le revenant, spectacle musical proposé par Serge Hureau, Hall de la chanson à Paris, dès que les conditions sanitaires le permettront. 

Guillaume de Chassy, pianiste de Jazz. Le CD L’âme des poètes à paraître sur le label NoMadMusic en octobre 2021

Martin Pénet, spécialiste de la chanson française et producteur à France Musique de l'émission Tour de chant. Il a récemment consacré 4 émissions à Charles Trenet.

Thomas Dutronc, chanteur et musicien

Reportage à la Maison natale de Charles Trenet, à Narbonne, en compagnie du dessinateur Cabu, qui était un grand fan du chanteur. (reportage réalisé en 2013)

Cabu
Cabu © Radio France / Vincent Josse
Georges Petit, coiffeur de Charles Trenet et Vincent Josse, croqués par Cabu
Georges Petit, coiffeur de Charles Trenet et Vincent Josse, croqués par Cabu © Radio France / Vincent Josse
Maison de Charles Trenet - Narbonne
Maison de Charles Trenet - Narbonne © Radio France / Vincent Josse
Maison de Charles Trenet - Narbonne
Maison de Charles Trenet - Narbonne © Radio France / Vincent Josse

Programmation musicale :

  • Boum - Charles Trenet (1969, Théâtre de la Ville)
  • Medley Que reste-t-il de nos amours (Patricia Kaas, Guy Bonnet (en occitan), Henri Salvador, Rosa Passos, Dalida, Benjamin Biolay, Mark Murphy et Guillaume de Chassy au piano, Patrick Watson, Françoise Hardy, Alain Bashung)
  • Fleur bleue - Charles Trenet
  • Coin de rue - Trenet repris par Guillaume de Chassy
  • Il y avait des arbres - Thomas Dutronc et Philippe Katerine (Trenet)
  • L'abbé à l'harmonium - Charles Trenet
  • Y'a d'la joie - Charles Trenet
  • Revoir Paris - Charles Trenet (1969, Théâtre de la Ville, Paris)
L'équipe