Quand je pense à elle, c’est son énergie qui me vient à l’esprit, une sorte d’énergie solaire, je la vois comme un tourbillon, une femme en mouvement, un être dansant qui rit et pleure sur scène, devant une caméra.

Valeria Bruni Tedeschi
Valeria Bruni Tedeschi © Getty / Pascal Le Segretain

Dans ses films, elle réussit à nous perdre entre la vie, la sienne et la part de fiction qu’elle prend plaisir à glisser ici et là, depuis "Il est plus facile pour un chameau..." en 2002, jusqu’aux « Estivants», sorti récemment. 

Son cinéma emprunte à sa biographie, on voit sa mère vieillir, ses amours se défaire, un enfant arriver, on reconnait des comédiens amis de longue date, époque école des Amandiers de Nanterre, avec le patron Chéreau. Et au milieu de cette vie fictionnée, romancée, réinventée, je dirais même, au centre, il y a le corps de l’actrice, ce corps qui vit, qui vibre. Chez elle, on pleure, on rit, on crie, on fait pipi (et parfois plus), les organes parlent, racontent, trahissent. On voit que la psychanalyse est passée par là, que l’ombre de Tchékhov plane sur chaque scénario, on voit que l’église est le lieu où l’on confesse sa culpabilité d’être née riche. De film en film, la cinéaste creuse ces thèmes sans nous lasser, sans se répéter. 

- A voir :

- Les Estivants, film de  Valeria Bruni Tedeschi, avec Valeria Bruni Tedeschi, Pierre Arditi et Valeria Golino est sorti en salles le 30 janvier dernier.

- La Trilogie de la vengeance, de Simon Stone, Odéon - Théâtre de l'Europe aux Ateliers Berthier à Paris, jusqu'au 7 avril

- Autour de Valéria Bruni Tedeschi :

Noémie Lvovsky, comédienne, complice sur de nombreux films, et amie de Valéria Bruni Tedeschi. (Au téléphone)

Nathalie Richard, comédienne. A l'affiche de la Trilogie de la vengeance à l'Odéon

Matthieu Simonet, écrivain. Son dernier livre Anne-Sarah Kest paru au Seuil

Carla Bruni, chanteuse, ex-mannequin, ex première dame

François Ozon, réalisateur. Son dernier film Grâce à Dieu est encore dans les salles.

Reportage de Jean-Baptiste Urbain à la chapelle Notre-Dame de la Médaille miraculeuse, rue du Bac à Paris

Carte postale sonore de Thierry Thieû Niang, chorégraphe

Mathieu Simonet, Carla Bruni, Valeria Bruni Tedeschi et François Ozon
Mathieu Simonet, Carla Bruni, Valeria Bruni Tedeschi et François Ozon © Radio France / Vincent Josse

Programmation musicale :

Générique de Thomas Enhco

  • The Pupinni Sisters - In the mood
  • Eddy de Pretto - Random
  • Georges Brassens - L'orage
  • Leonie Pernet - Butterfly
  • Paolo Conte - Come di
  • Fabrizio de André - Via del campo
  • Carla Bruni - Quand on a que l'amour /Brel
  • Saulo Duarde - Flor de sonho
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.