En décidant de dédier à Florence Cassez "L'Année du Mexique", Nicolas Sarkozy a, sans crier gare, sonné le glas de cet évènement culturel prévu de longue date entre les deux pays. Français et Mexicains sont restés figés dans leur incompréhension réciproque. Laissant rancoeurs et frustrations des deux côtés. Etats des lieux d'une crise dont les séquelles diplomatiques sont loin d'être atténuées.

Evénement(s) lié(s)

Rencontres économiques d'Aix en Provence

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.