En matière de diversité, on évoque beaucoup la couleur de la peau, rarement la couleur de la langue. Pourtant, force est d’admettre que nos accents régionaux se font aussi rares au gouvernement que dans les grands médias. Chaque famille dénombre des accents perdus qui retracent l’histoire d’un grand-père arrivé en France sur le tard ou monté à Paris pour y faire ses études. Le Grand Bain s'intéresse à ces accents qu’on revendique, qu’on partage en souvenir, qu’on cache ou qui s’effacent...

Reportage

Par Manuelle Calmat de Gmeline

Les liens

127 rue de la Garenne - le bidonville de la folie

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.