Catherine Millet, avec son frère Philippe, en 1955.
Catherine Millet, avec son frère Philippe, en 1955. © Collection privée

On ouvre la saison avec Catherine Millet dont la vie sexuelle couchée sur papier avait tant fait couler d’encre. Elle signe à présent un récit d’une précision vertigineuse sur l’enfance. Comme pour entrevoir d’où lui vient ce rapport au corps, à l’amour et à l’écriture .

Pour nous retrouver

Le Grand Bain est aussi sur Facebook : rejoignez-nous !

Le Grand Bain est disponible en Podcast : ré-écoutez nous !

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.