Si ce soir vous êtes devant votre télé pour regarder religieusement Top Chef. Si Le dimanche vous préférez déguster sur cette antenne avec François Regis Gaudry, vous êtes peut-être un de ces nouveaux convertis ceux qui, alors que vous pensiez simplement relever la ratatouille en ajoutant du poivre, vous expliquent que vous « sublimez » ce plat grâce à un « traceur émotionnel ». Le « respect » du produit est leur mantra; il leur interdit de glisser une feuille de salade sous l’œuf mayo pour faire joli. Le « dressage de l’assiette » est leur rite ultime. Qui sont ces fidèles de la nouvelle cuisine ?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.