Pour suivre Le Grand Emballement sur ou réagir à l'émission :

Salon Pompadour, Palais de l'Élysée
Salon Pompadour, Palais de l'Élysée © G.Garitan

D ésormais jusque sous les ors de la République, jusque dans les couloirs du palais de l'Elysée comment échapper à la signature sonore du petit oiseau bleu ? A ce bruit caractéristique qui s'échappe invariablement des téléphones ou des ordinateurs au moment où un Tweet est posté. A l'inverse comment échapper au bourdonnement frénétique de toutes ces informations qui circulent en 140 caractères maximum. Si par "le Tweet" nous avons appris bien des choses ; combien de rumeurs "abracadabrantesques" se sont frayées un chemin jusqu'à nous, au point de brouiller notre perception de la "réalité" ?

valérie trierweiler écrit un livre sur françois hollande
valérie trierweiler écrit un livre sur françois hollande © reuters

Retour sur la rumeur d'un supposé coup de colère de Valérie Trierweiler qui aurait sacagé des pièces de mobilier du palais de l'Elysée en Janvier 2014...

Quelles en sont les enjeux et les conséquences ? Que cela dit-il sur notre perception de l'information ? Voilà ce qui nous attend dans Le Grand Emballement cette semaine.

démenti
démenti ©

Ce démenti a par la suite été relayé par Romain Pigenel, responsable de la communication de l'Elysée en personne, via son compte sur le réseau social Twitter.

Etrangement, qu'il s'agisse du démenti du Mobilier national, ou du tweet du responsable de la communication du palais présidentiel, les deux messages ont mystérieusement disparu des comptes associés quelques jours après. Quelques réactions :

Et le compte rendu de "l'affaire" par les medias américains

Les décodeurs déballent - avec Le Monde

Les décodeurs du Monde
Les décodeurs du Monde © Le Monde
Tweet
Tweet © Le Monde

C ette semaine Mathilde Damgé revient sur une histoire incroyable... où l'ouïe défaillante de certains entraine une réaction en chaîne à peine imaginable. Dès lors quel sens donner à la communication politique ?

Une parfaite histoire de décodeurs en somme.

La tête de réseau

Guy Birenbaum
Guy Birenbaum © Benoît Collombat

P ortrait de Guy Birenbaum

Chaque matin sur France Info à l'issue de l'interview politique il présente "l'autre info" ; mais aussi et surtout, Guy Birenbaum anime son blog personnel http://guybirenbaum.com/ depuis les temps anciens d'Internet. Il a longtemps été un Twittos invétéré avant de calmer le jeu... Mais pourquoi ? Réponse dans ce portrait.

Les liens

Le blog de Guy Birenbaum Quelle drôle d’idée. Pourquoi une épicerie ? Eh bien, tout simplement, parce qu’un blog personnel, c’est une sorte d’épicerie qui ne ferme jamais. Ou presque. On y vient, tous les jours, ou quand les réserves sont vides, pour s’approvisionner en denrées indispensables. Remplir ses fonds de tiroirs et de placards. Avec ce que l’on appelle les produits de base. Bien sûr, pour certains, un blog, c’est plutôt un bistrot avec ses conversations qui ne s’arrêtent jamais. Bah moi, comme je suis né dans une épicerie – celle de mes grands-parents paternels – et que mes beaux-parents sont, eux-aussi, épiciers, j’ai décidé qu’il était temps de monter la mienne, d’épicerie. Elle est ouverte…

Jean-Luc Romero - L'avenir dure toujours

Les décodeurs du Monde Les décodeurs du Monde.fr vérifient déclarations, assertions et rumeurs en tous genres ; ils mettent l’information en forme et la remettent dans son contexte; ils répondent à vos questions.

Synthesio - Un outil d’analyse des médias sociaux

Les invités
Les références
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.