Les solidarités mystérieuses, Gallimard, 2011

Pascal Quignard les solidarités
Pascal Quignard les solidarités © Radio France

D'une écriture posée, Pascal Quignard explore les solidarités mystérieuses entre un frère et une soeur. En alternant les points de vue, il compose un récit à la fois impressionniste et dramatique.

Claire Methuen, grand brin de blonde, parle au moins quinze langues, travaille comme traductrice et habite à Versailles. Elle avait neuf ans, et son frère Paul quatre, lorsque leurs parents sont morts. Ils ont ensuite été élevés séparément, dans la baie de la Rance, mais ont toujours gardé le contact.

En 2007, à l'approche de la cinquantaine, Claire retourne dans sa Bretagne natale où elle renoue avec d'anciennes connaissances : Fabienne, la factrice, la vieille madame Ladon, son ancienne professeur de piano qui la considère comme sa fille, et surtout Simon, son ami d'enfance, l'amour de sa vie. Mais Simon, pharmacien et maire de La Clarté, "port minuscule et très huppé", est désormais marié, père d'un petit garçon. Claire n'en a cure et passe son temps à épier, à attendre Simon, alors que Paul s'inquiète pour elle... Les solidarités mystérieuses sont celles qui unissent inexplicablement ce frère et cette soeur.

D'une écriture sans affèterie, Pascal Quignard alterne leurs points de vue pour composer une partition impressionniste et dramatique, magnifiée par le paysage des Côtes-d'Armor.

  • Pascal Quignard :

Pascal Quignard
Pascal Quignard © Radio France

Pascal Quignard est né en 1948 dans l'Eure. Après des études de philosophie, il travaille chez Gallimard puis enseigne à l'université de Vincennes et à l'Ecole pratique des hautes études en sciences sociales. Violoncelliste, il a fondé et dirigé le festival d'opéra et de théâtre baroque de Versailles, de 1990 à 1994. Cet écrivain prolifique, auteur d'une cinquantaine de livres, s'est fait connaître avec Tous les matins du monde (1991), roman adapté au cinéma par Alain Corneau, et a obtenu le prix Goncourt 2002 pour Les ombres errantes .

Livre cité dans l'émission: Junichirô Tanizaki, Éloge de l’ombre , Éditions Verdier, 2011

Choix musical de l'invité: John Blow, compositeur anglais de musique baroque, ami et professeur de Purcell. Extrait de "Vénus et Adonis" - LE CHOEUR DES CHASSEURS ET LEURS CHIENS - par l'Ensemble de chambre et vocal du festival de musique ancienne de Boston sous la direction de Paul O'dette.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.