Marcel Ophüls publie aux Editions du Bord de l'eau

DIALOGUES SUR LE CINEMA

avec Jean-Luc Godard

dialogues ophuls
dialogues ophuls © Radio France

Jean-Luc Godard : Le livre le plus intéressant sur le cinéma qui a été écrit, il a été écrit par un linguiste qui s’appelle Roman Jakobson, qui est très connu dans son milieu, qui s’appelle Six leçons sur le son et le sens .Marcel Ophuls : Oui ?Jean-Luc Godard : Non, ben que les gens l’achètent ! (rires)Marcel Ophuls : Moi, je trouve que le meilleur livre de cinéma, c’est l’autobiographie de Frank Capra...Jean-Luc Godard : Oui, elle est intéressante aussi. Elles sont toutes intéressantes...Marcel Ophuls : Faut pas essayer non plus de se marginaliser exprès, Jean-Luc...Jean-Luc Godard : Mais on se marginalise... Michel-Ange s’est marginalisé à sa façon. Le théorème de Fermat qui vient d’être démontré et qui n’avait pas été démontré depuis trois siècles. Il avait écrit dans la marge : « J’ai une merveilleuse démonstration pour ce théorème, mais je n’ai pas tout à fait la place... » (rires)Marcel Ophuls : C’est beau ça...Jean-Luc Godard : C’était dans la marge...(Dialogues sur le cinéma , suivi deMon ami Godard , par Daniel Cohn-Bendit)

Affiche du film Le chagrin et la pitié, de Marcel Ophuls:

Chagrin 2
Chagrin 2 © Radio France

Choix littéraire de Marcel Ophüls:

Frank Capra , The Name Above the Title, An Autobiography , Macmillan Company, 1971.

Autobiographie publiée en France sous le titre Hollywood Story , Paris, Stock, 1976. Réédité chez Ramsay Poche Cinéma en 1985 et 2006.

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/05/6e008630-9918-11e1-a6ab-842b2b72cd1d/640_capra.jpg" alt="capra" width="500" height="500" />
capra © Radio France

MARCEL OPHULS par VINCENT LOWY

Le Bord de l'eau Editions

Parution : 23 mai 2008

Préface de Michel Ciment (Historien français spécialiste du cinéma américain)

Entretiens avec Marc Ferro, Sophie Brunet et Marcel Ophuls

300 pages

Sorti en France en 1971, Le Chagrin et la pitié a provoqué un véritable séisme. En mettant en évidence la complexité des rapports entretenus par les Français avec l’occupant,Marcel Ophuls a balayé la vulgate gaulliste de la résistance généralisée au nazisme qui prévalait jusque-là, y compris chez les historiens. Interdit à la télévision française pendant plus de dix ans, ce film a ouvert la voie à une connaissance de l’histoire plus nuancée, plus critique, plus libre.Mais il faut redécouvrir les autres films d’Ophuls, comme le portrait du tortionnaire nazi Klaus Barbie Hotel Terminus (1988), récompensé par un Oscar, ou Veillées d’armes (1994), document incontournable sur la guerre de Bosnie…

Par son sens du spectacle et son goût de la démystification, Marcel Ophuls bouscule les dogmes du film documentaire. Fils d’un génie du cinéma, marqué par l’expérience de l’exil, par la fréquentation des studios d’Hollywood et par son amitié avec François Truffaut, il porte avec lui un rapport fertile à l’image : derrière sa silhouette se lève toute la culture des émigrés de 1933, cette conviction aiguë et pleine d’humour de symboliser, bien malgré soi, la mauvaise conscience de son temps.

Marcel Ophuls
Marcel Ophuls © Radio France

Auteur de Guère à la guerre ou le pacifisme dans le cinéma français (2006) et de L’histoire infilmable (2001), VINCENT LOWY est historien et réalisateur. Il enseigne le cinéma à l’Université de Strasbourg.

Choix musical de l’invité : BO du film The Bang Wagon "New Sun in the sky " suivi de "I guess I’ ll Have to change my plan " (chanté par Fred Astaire)

Extrait du film Hôtel Terminus de Marcel Ophüls ( avec les voix de Raymond Aubrac et Simone Lagrange ) Editions TF1 Vidéo

Extrait du film Le Chagrin et la pitié de Marcel Ophüls (Editions Sony Music Video)

Les liens

Le site des Editions du Bord de l'eau

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.