gréco
gréco © Radio France / Anne Audigier

A elle seule, elle a incarné la jeunesse de Saint-Germain-des-Prés, la jeunesse de l’après-guerre.

Scandaleuse, insolente, provocante, c’était une star avant même de chanter pour la première fois, au cabaret le Bœuf sur le toit en 1949 devant une assemblée impressionnante : Sartre, Mauriac, Merleau-Ponty, Cocteau…

Soixante ans plus tard, toujours star, elle sort en janvier ses mémoires qu’elle place sous le signe de Prévert : Je suis faite comme ça chez Flammarion ainsi qu’un nouvel album consacré aux ponts de Paris au titre en forme de devinette : Ca se traverse et c’est beau .

cd greco
cd greco © Radio France

Ça se traverse et c’est beau… est avant tout un hommage à la ville à laquelle Gréco appartient, comme Paris appartient à sa légende. Marie Nimier, Amélie Nothomb, François Morel et Antoine Sahler, Philippe Sollers, Gérard Duguet-Grasser ou encore Jean-Claude Carrière figurent entre autres parmi les auteurs des chansons de cet album. Melody Gardot, Marc Lavoine et Féfé rejoignent Juliette Gréco pour 3 très beaux duos, et Guillaume Gallienne y interprète un texte poignant, véritable déclaration d’amour à Juliette.

juliette gréco en concert:

le lundi 6, mardi 7 et mercredi 8 février 2012 à20h00au Théâtre du Châtelet - Paris (75)

Juliette, la Gréco

Soirée spéciale sur Arte le 7 février à 20h40

Juliette Gréco, l'insoumise

RÉALISATION : YVES RIOU ET PHILIPPE POUCHAINCOPRODUCTION : ARTE FRANCE, CINÉTÉVÉ, INA (2011, 70’)Au pays de Juliette, Gréco se moque du temps qui passe ! En ce début d’année 2012, elle vogue de concert en concert et galope vers ses 85 ans dans une forme éblouissante. Plus que jamais, elle aime séduire avec toujours cette passion pour les hommes, les mots et les belles mélodies.Dans ce film documentaire, elle n’esquive aucune questionet se livre avec une telle franchise que l’on a l’impressionde découvrir enfin la vraie Juliette. Une Juliette drôle, pertinente et incisive qui se regarde sans concession et s’amuse avec délectation au jeu du « déshabillez-moi ».Entre ses chansons et des images d’archives flamboyantes,entre l’icône de l’existentialisme et la grande dame de la chanson française, avec légèreté et malice, le film cerne la personnalité de « La Gréco » et fait apparaître une nouvelle Juliette qui raconte tout sur ses amours et ses passions... Boris Vian avec qui elle retrouve la parole... Jean-Paul Sartre qui la lance dans la chanson... Marguerite Duras qui l’entraîne dans le sillage du Parti communiste... Jacques Brel dont les premiers textes la bouleversent... Miles Davis avec qui elle vit une passion torride... FrançoiseSagan avec qui elle fait les quatre cents coups... Léo Ferré qui se plaint de son intelligence... L’acteur Michel Piccoli qu’elle épouse et qui finit par l’ennuyer... Le parolierEtienne Roda-Gil qui la nourrit de textes enchanteurs et de rires complices... Sa plus belle histoire d’amour avec son pianiste Gérard Jouannest... Son renouveau artistique avec de jeunes auteurs comme Bénabar...Un feu d’artifice incroyable, une vie totalement romanesque,un film jubilatoire et plein de surprises dont la plus belle n’est autre que Juliette Gréco !

Juliette Gréco
Juliette Gréco © Radio France / Anne Audigier

CHOIX MUSICAL DE JULIETTE GRECO et EXTRAITS DIFFUSES:

- 1950 Si tu t’imagines (Raymond Queneau)

- 1951 Je suis comme je suis (Jacques Prévert)

- 1961 Jolie môme (Léo Ferré)

- 1963 La javanaise (Serge Gainsbourg)

- 1966 Un petit oiseau, un petit poisson (Jean-Max Rivière)

- 2012 Dernier album « Sous les ponts de Paris » avec Melody Gardot

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.