Alors que s'apprête à sortir dans les salles le nouveau James Bond, "Skyfall", François Busnel reçoit Roger Moore, qui intérpréta avec charme l'espion entre 1973 et 1985.

En 2012, Roger Moore répondait aux questions de François Busnel sur les ondes de France Inter
En 2012, Roger Moore répondait aux questions de François Busnel sur les ondes de France Inter © Radio France / Anne Audigier

Avec l'humour légendaire qu'il insuffla au personnage de 007, Roger Moore y distille souvenirs, anecdotes et archives extraites de sa collection personnelle sur l'agent secret le plus célèbre du monde. Il l'a incarné dans sept longs métrages en douze ans, de "Vivre et laisser mourir" en 1973 à "Dangereusement vôtre" en 1986 - un record devant Sean Connery, pour l'instant.

"J'écris ces lignes depuis Monte-Carlo auprès de mon épouse Kristina (...). Lunettes de soleil sur le nez, nous assistons au défilé des millionnaires ou milliardaires en voitures de sport. Tous sont accompagnés d'une créature de rêve et chacune ferait une très bonne James Bond Girl. Ce cadre 100% James Bond me paraît donc tout indiqué pour rédiger un ouvrage sur 007", raconte le plus British des James Bond, né en 1927.

Mais je vous dois une petite confession : je n'ai entendu parler de James Bond qu'en 1962. Soit huit ou neuf ans après la parution du premier roman de Ian Fleming", avoue celui qui fut aussi Simon Templar dans "Le Saint" et Brett Sinclair dans "Amicalement vôtre".

Roger Moore
Roger Moore © PhotoPQR/Le Parisien / Carol Amar
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.