Mario Vargas Llosa
Mario Vargas Llosa © Radio France / Grégoire Louis

LE RÊVE DU CELTE

528 pages - 22,90 €

Le thème central de ce roman, conduit au rythme haletant des expéditions et des rencontres du protagoniste, est la dénonciation de la monstrueuse exploitation de l’homme par l’homme dans les forêts du Congo – alors propriété privée du roi Léopold II de Belgique – et dans l’Amazonie péruvienne – chasse gardée des comptoirs britanniques jusqu’au début du XXe siècle

. Personnage controversé, intransigeant, peu commode, auteur d’un célèbre rapport sur l’Afrique qui porte son nom, l’aventurier et révolutionnaire irlandais Roger Casement (1864-1916) découvre au fil de ses voyages l’injustice sociale mais également les méfaits du colonialisme qu’il saura voir aussi dans son propre pays. Au rêve d’un monde sans colonies qui guidera son combat viendra ainsi s’ajouter, comme son prolongement nécessaire, celui d’une Irlande indépendante. Tous les deux vont marquer la trajectoire de cet homme intègre et passionné dont l’action humanitaire deviendra vite une référence incontournable mais que son action politique conduira à mourir tragiquement dans la disgrâce et l’oubli.

Après nous avoir raconté l’assassinat de Leónidas Trujillo, le dictateur de la République dominicaine, dans La fête au Bouc(2002), puis les derniers jours de la féministe Flora Tristan dans Le Paradis – un peu plus loin(2003), Mario Vargas Llosa exhume à nouveau une fascinante figure historique et, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, la replace brillamment dans son époque et dans la trame unique de son destin.

LE RÊVE DU CELTE [2011], trad. de l'espagnol par Albert Bensoussan et Anne-Marie Casès, 528 pages, 140 x 205 mm. Collection Du monde entier, Gallimard. Parution : 06-10-2011.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.