Son dernier album, "Come Back" sort aujourd'hui chez Polydor. Ultime salut scénique à partir du 19 octobre (Olympia) et jusqu’en septembre 2011 en tournée dans toute la France.

Si Eddy Mitchell, grand amateur cinéphile devant l’Eternel, a choisi cet hollywoodien cliché pour illustrer la pochette de son nouvel album, c’est surtout pour rendre un hommage reconnaissant à Hopalong Cassidy ou au Lone Ranger, les cowboys qui ont enchanté son enfance. Dans le nouveau disque d’Eddy (le 34ème album studio, sans compter les Chaussettes Noires), on croise des chevaux sauvages dans les embouteillages, un chasseur de tête qui cherche sa moitié, un paparazzi en quête de scoop, un chanteur vintage mais recyclable, une fashion victim en pleine crise et même des jeunes filles qui jouent à chat perché sur la plage. Y’a du blues et des ballades, du boogie et des aubades, des guitares qui grattent et des pianos qui honky tonkent, du bon temps qui roule et des mélodies qui cavalent, bref, y’a tout Eddy, tout est dit.

Les choix d'Eddy Mitchell

Le choix littéraire : Le Gentleman de Californie de Franck MacShane.

Le choix musical : Sinatra At the sands, Franck Sinatra/Universal.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.