Natalie Dessay
Natalie Dessay © Simon Fowler
Clair de Lune, mélodies de Claude Debussy
Clair de Lune, mélodies de Claude Debussy © Virgin Classics / Virgin Classics

Pour son premier récital de mélodies avec piano, Natalie Dessay a choisi de célébrer Debussy , dont on fêtera cette année le 150e anniversaire de la naissance. Dans ce programme composé de mélodies que Debussy composa pour une femme inaccessible dont il était éperdument épris, Natalie Dessay et le pianiste Philippe Cassard incarnent la quintessence de l’esprit musical français et ravivent tout un théâtre poétique et passionné.

Lorsqu’il était âgé de 19 ans, Debussy trouva un emploi d’accompagnateur au sein d’un cours de chant, où il rencontra une belle rousse aux yeux verts, Madame Vasnier. Debussy s’en éprit passionnément et se mit à composer des chansons pour cette apprentie soprano soudain devenue muse, trouvant dans les poèmes de Verlaine, Mallarmé, Charles Cros et autres Maurice Bouchor un écho aux sentiments éperdus qui l’habitaient alors. Ces mélodies sont une déclaration d’amour en musique : la passion fougueuse du compositeur prend les armes de la poésie symboliste et des harmoniques les plus subtiles pour dire son intensité.

Pour ce disque, le choix de la soprano française est apparu comme une évidence à Philippe Cassard, après qu’il l’eut admirée dans le rôle de Mélisande à Vienne en 2009, interprétée avec un frémissement incomparable. Ainsi qu’il s’en explique, « Natalie Dessay apporte un élan, une vivacité, une tendresse et une simplicité désarmante à ces poésies, qu’elle se délecte de dire et de chanter. Les personnages du petit théâtre verlainien, les exotismes inspirés de Delibes et Bizet, les grandes envolées lyriques qui témoignent de tout ce que Massenet et Gounod, mais aussi Chopin, ont pu apporter à Debussy, sont rendus ici sans chichis à leur juvénilité première . »

Le présent disque offre en outre le privilège d’entendre quatre mélodies totalement inédites découvertes en 2010 par Philippe Cassard dans une collection de manuscrits, au premier titre desquelles figure « Les Elfes ». Cette mélodie, la plus longue que Debussy ait jamais composée, comprend des vocalises virtuoses, des séquences chorales reprenant le thème de « La Chevauchée des Walkyries », ainsi que des motifs mélodiques témoignant de l’influence de Massenet et de Delibes. L’album se conclu sur la belle cantate La Damoiselle élue , composée à la Villa Médicis à Rome.

Avec le concours de la mezzo-soprano Karine Deshayes, de la harpiste Catherine Michel et du Jeune Chœur de Paris, Natalie Dessay et Philippe Cassard nous plongent dans un univers hypnotique, tissé de subtilités mélodiques et de chatoyances poétiques au service de la passion la plus vibrante.

Natalie Dessay et Philippe Cassard en récital les 18 février à Montpellier, 23 à Genève, 26 à Paris Salle Pleyel, 28 à Toulouse, et 4 mars à Londres .

Natalie Dessay et Philippe Cassard
Natalie Dessay et Philippe Cassard © Virgin Classics / Marc Ribes

Natalie Dessay - Philippe Cassard

Salle Pleyel

dimanche 26 février 2012 à 16h

  • Natalie Dessay : soprano
  • Philippe Cassard : piano

Programme

  • Claude Debussy
  • Romance (Maurice Bouchor, inédit)
  • Romance (Paul Bourget)
  • Les Cloches (Paul Bourget)
  • L'Archet (Charles Cros, inédit)
  • Clair de lune, pour piano
  • Clair de lune (Verlaine)
  • Calme dans le demi-jour (Verlaine)
  • Fête Galante (Banville)
  • Pierrot (Banville)
  • Apparition (Mallarmé)
  • Entracte
  • Emmanuel Chabrier
  • Chanson pour Jeanne (1886, Catulle Mendès)
  • Ernest Chausson
  • Le temps des Lilas (1892, Maurice Bouchor)
  • Henri Duparc
  • Invitation au voyage (1857, Baudelaire)
  • Gabriel Fauré
  • Nocturne n°4 op. 33 pour piano (1884)
  • Claude Debussy
  • Coquetterie Posthume (Théophile Gautier)
  • Regret (Paul Bourget)
  • Romance d'Ariel (Paul Bourget)
  • Les Elfes (Leconte de Lisle, inédit, création mondiale)

Depuis longtemps, Natalie Dessay nous devait, se devait ce retour aux sources de l’expression poétique, éveillée, sa carrière à peine éclose, par Ruben Lifschitz, ce grand maître de la mélodie française qui décela d’emblée son instinct du mot, de l’inflexion. Partout, la soprano française a placé avant la performance vocale, étourdissante par essence lorsqu’on est une Olympia, une Reine de la Nuit, une Ophélie même ou une Lucia, l’exigence du théâtre, qui est celle du sens. Mélisande, longtemps rêvée, a ouvert la voie. Une Mélisande de source claire et fuyante, puis une Demoiselle élue à Royaumont, nouvelle promesse qui mène, comme une évidence, aux mélodies de Debussy. Toujours sur un fil que lui tend, spécialiste du compositeur, le pianiste Philippe Cassard.

source: site de la Salle Pleyel### Concerts Natalie Dessay

23 février 2012 : Debussy, Mélodies avec Philippe Cassard au Victoria Hall, Genève

26 février 2012 : Debussy, Mélodies avec Philippe Cassard à la Salle Pleyel, Paris

28 février 2012 : Debussy, Mélodies avec Philippe Cassard à la Halle aux Grains, Toulouse

4 mars 2012 : Debussy, Mélodies avec Philippe Cassard au Wigmore Hall, Londres

6, 10, 14, 18, 21, 25 & 28 avril, 2 mai 2012 : Verdi, La Traviata au Metropolitan Opera, New York

19, 22, 25 & 29 juin, 2, 5 & 7 juillet 2012 : Massenet, Manon à la Scala de Milan

MUSIQUES DIFFUSEES DANS L'EMISSION :

- Une cantate de Haendel : Mi palpita il cor. Avec le concert d’Astrée Direction Emmanuelle Haïm. (2005)

- Debussy – Les cloches avec Philippe Cassard au piano. (2012)

- Les contes d’Hoffmann de Jacques Offenbach- Chanson d’Olympia avec l’orchestre Philarmonique de Monte-Carlo - Dir Patrick Fournillier. (1996)

- Alabiev – Le rossignol – avec le Berliner Sinfonie Orchester. Dir Michael Schonwandt. (1998)

- Choix musical de l'invitée: Michel Legrand et Nana Mouskouri: "Vivre quand on aime"

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.