Macha Makeïeff est née à Marseille d’une famille protestante aux ascendances russe et italienne. Elle est élève au Conservatoire d’Art Dramatique de Marseille, où elle rencontre le pianiste Pierre Barbizet. Elle étudie la littérature et l’histoire de l’art à la Sorbonne et à l’Institut d’Art de Paris. Parallèlement, elle est lectrice chez Flammarion et participe à la revue Cinématographe. Sa rencontre avec Antoine Vitez est déterminante, puisqu’il lui confie sa première mise en scène au théâtre des Quartiers d’Ivry.

Macha Makeïeff est auteur et metteur en scène, avec Jérôme Deschamps, de plus de vingt spectacles créés dans le cadre de leur compagnie (« Deschamps et Makeïeff») qu’ils fondent et dirigent ensemble. La plupart de leurs spectacles sont joués en France et à l’étranger lors de longues tournées, parmi lesquels, La Veillée, Lapin-Chasseur, C’est Magnifique, Les Pieds dans l’eau, Les Petits Pas, Le Défilé, Les Etourdis, Salle des Fêtes… Ils montent Les Précieuses ridicules de Molière et L’Affaire de la rue de Lourcine d’Eugène Labiche,La Méchante Vie d’après Henri Monnier.

En 2006, elle a signé les décors deSolo et de La dernière Bande de Beckett dans une mise en scène d’Alain Milianti au Théâtre du Nord.

Macha Makeïeff est directrice artistique du Théâtre de Nîmes de 2003 à 2008. Elle crée l’identité visuelle du Théâtre et en réalise tous les programmes et affiches.

A l’opéra, elle a mis en scène avec Jérôme DeschampsLes Brigands d’Offenbach (Opéra d’Amsterdam et Opéra Bastille à Paris, direction musicale Louis Langrée) et L’Enlèvement au sérail de Mozart (Aix en Provence, direction musicale Marc Minkowski ; Opéra de Lausanne, direction musicale Christophe Rousset). En 2004, elle met en scène Moscou-Tchériomouchki à l’Opéra de Lyon avec Alexander Lazarev, dont elle crée décors et costumes. Depuis, elle a signé plusieurs spectacles remarqués comme Mozart Short Cuts (Grand Théâtre du Luxembourg et Cité de la Musique, direction musicale Laurence Equilbey), La Veuve Joyeuse (Opéra de Lyon, direction musicale Gérard Korsten), L’Etoile de Chabrier et Zampa de Hérold (Opéra Comique, direction musicale William Christie), La Calisto de Cavalli au Théâtre des Champs-Elysées (direction musicale : Christophe Rousset), Le Bœuf sur le toit de Darius Milhaud et Les Mamelles de Tirésias de Francis Poulenc à l’Opéra de Lyon et à l’Opéra Comique (direction musicale : Ludovic Morlot), productions pour lesquelles elle assure la mise en scène, les décors et les costumes.

Elle crée les costumes pour Les Boulingrin de Georges Aperghis à l’Opéra Comique, dans la mise en scène de Jérôme Deschamps (direction : Jean Deroyer). En 2011, elle reprend par ailleurs Les Brigands d’Offenbach__ à l’Opéra de Toulon (direction musicale : Nicolas Kruger) et à l’Opéra Comique (direction musicale : François-Xavier Roth).

Macha Makeïeff a fondé avec Jérôme Deschamps et Sophie Tatischeff en 2000 «Les Films de mon Oncle», qui se consacre au rayonnement international de l’œuvre du cinéaste Jacques Tati et à la restauration de son œuvre. Elle assure la direction artistique des DVD et des publications et réalise la ligne éditoriale.

En 2008, elle participe à la réalisation du film d’animation La Véritable Histoire du Chat Botté . En 2009, elle est commissaire et scénographe de l’exposition Jacques Tati, 2 Temps 3 Mouvements à la Cinémathèque Française en 2009, grande rétrospective de l’œuvre du cinéaste également présentée à Gand en 2010.

Macha Makeïeff est également plasticienne et a installé son atelier au « 7bis », un lieu singulier de création à Paris : on lui doit la création de costumes, décors, accessoires, identité visuelle et sentimentale pour de nombreux spectacles et événements. Proche des « Moriarty », elle réalise des costumes de scène pour divers artistes de variété (M pour sa tournée Mister Mystère ). Dans les années 90, elle invente le style «Deschiens», qui fait les grandes heures de Canal + et marque fortement toute une génération. Parallèlement, elle expose dans des lieux et espaces aussi différents que la Fondation Cartier, le Musée des Arts Décoratifs de Paris, à Chaumont-sur-Loire, à la Grande Halle de la Villette, à Carré d’Art de Nîmes, et intervient comme scénographe pour plusieurs musées et expositions temporaires. Elle a publié des essais sur le théâtre et la poétique des objets (Editions du Chêne, Séguier, Seuil et Actes Sud) et collabore à différentes revues.

Depuis 2009, Macha Makeïeff préside le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle au CNC.

En 2010, elle fonde sa propre compagnie de théâtre : la compagnie Mademoiselle.

Macha Makeïeff succède à Jean Louis Benoît à la direction du théâtre de la Criée – Centre Dramatique National – le 1er juillet 2011. Elle y présentera en mars 2012 sa nouvelle création, « Les Apaches », qui sera ensuite en tournée pendant les saisons 2011-12 et 2012-13.

La découverte littéraire de Macha Makeïeff:

Guillaume Cassar

Passionné par le livre comme objet sensible, mais aussi comme oeuvre visuelle et tactile, Guillaume Cassar crée des ouvrages uniques et précieux faits de papiers, revues, emballages... trouvés ici et là, bien souvent dans la rue.

Les liens

Le site de Macha Makeïeff

Le Site du Théâtre de la Criée à Marseille

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés:

(ré)écouter Le grand entretien Voir les autres diffusions de l'émission

Jean Teulé

Marie-Josée Chombart de Lauwe

Serge Joncour

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.