Renée Fleming
Renée Fleming © Radio France

Renée Fleming est à l'affiche de Arabella de Richard Strauss à l'Opéra Bastille

Renée Fléming
Renée Fléming © radio-france

Philippe Jordan: Direction musicale

Marco Arturo Marelli: Mise en scène et décors

Kurt Rydl: Graf Waldner Doris Soffel: Adelaide Renée Fleming: Arabella Julia Kleiter (14, 17, 20, 24, 27 juin): Zdenka Genia Kühmeier (30 juin, 4, 7, 10 juil.): Zdenka Michael Volle: Mandryka Joseph Kaiser: MatteoEric Huchet: Graf ElemerEdwin Crossley Mercer: Graf DominikThomas Dear: Graf LamoralIride Martinez: Die FiakermilliIrène Friedli: Eine KartenaufschlägerinIstvan Szecsi: WelkoBernard Bouillon: DjuraGérard Grobman: JankelRalf Rachbauer: Ein ZimmerkellnerSlawomir Szychowiak, Daejin Bang, Shin Jae Kim Drei Spieler

Orchestre et Choeur de l’Opéra national de Paris

dates:

Juin: 24, 27, 30Juillet: 04, 07, 10 Opéra National de Paris

Présentation

Vingt ans seulement ont passé depuis Le Chevalier à la rose , première collaboration de Hugo von Hofmannsthal et Richard Strauss. Mais dans ces vingt ans, le monde d’hier a été englouti. La Première Guerre mondiale a mis l’Europe à feu et à sang, la dynastie des Habsbourg s’est effondrée, Charles Ier est mort en exil à Madère. Dans une Vienne où il ne peut plus se reconnaître, Hofmannsthal imagine l’exquise silhouette d’Arabella, héroïne d’un Rosenkavalier d’après la chute. Il n’arriva pas au bout, laissant le livret inachevé. Pour lui rendre hommage, Strauss mit chacun de ses mots en musique, faisant naître une fois encore des personnages inoubliables : le farouche Mandryka, faisant souffler sur cette société décadente l’air glacé et pur de ses forêts, Zdenka, soeur d’Arabella que la famille travestit en garçon afin de ne pas payer sa dot. Par-delà ce monde en ruine, Strauss fait une fois encore flotter les voix ineffablement et ressuscite pour la dernière fois les sortilèges d’une Vienne de plus en plus menacée. Créé en 1933 à Dresde, cet opéra né d’une désillusion ne se doutait pas qu’il était pourtant le dernier signe d’un monde encore heureux. Philippe Jordan dirige Renée Fleming, l’une des grandes straussiennes de notre temps, dans une nouvelle mise en scène de Marco Arturo Marelli

RENÉE FLEMINGPOÈMES

(chez Decca)Maurice RavelOlivier MessiaenHenri DutilleuxOrchestre National de FranceOrchestre Philharmoniquede Radio FranceAlan Gilbert · Seiji Ozawaparution: 20 février 2012

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2012/06/874318c8-ba0a-11e1-a7b7-782bcb76618d/640_rf.jpg" alt="poèmes" width="300" height="258" />
poèmes © Radio France

PROGRAMMATION MUSICALE:

Mozart – Les noces de Figaro – Porgi, amor avec London Symphony Orchestra Direction Georg Solti. (1997)

Dvorak – Rusalka avec le London Symphony Orchestra - direction Georg Solti. (1997)

Jazz: When did you leave heaven de l’album Haunted heart en 2005

Richard Strauss – Arabella – en duo avec Barbara Bonney (dans le rôle de Zdenka) Philarmonique de Vienne – direction Christoph Eschenbach (1999)

Dernier disque « Poèmes » - Le temps l’horloge – Henri Dutilleux

Avec l’orchestre national de France. Direction Seiji Ozawa

Rachmaninov – Vocalise – avec English Chamber Orchestra – Direction Jeffrey Tate (1998)

Les liens

Le site officiel de Renée Fleming Le site officiel de Renée Fleming

Opéra National de Paris

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.