Andréï Makine

Andreï Makine , né en Sibérie, a publié plusieurs romans, parmi lesquels Le Testament français (prix Goncourt et prix Médicis), La Musique d’une vie (prix RTL-Lire), L’Amour humain et La Vie d’un homme inconnu . Il est aussi l’auteur d’une pièce de théâtre : Le Monde selon Gabriel . Ses livres sont traduits en plus de quarante langues.

Oeuvre:

  • La Fille d’un héros de l’Union soviétique, Paris, Robert Laffont, 1990- Confession d’un porte-drapeau déchu, Paris, Belfond, 1992- Au temps du fleuve Amour, Paris, Éditions du Félin, 1994- Le Testament français, Paris, Mercure de France, 1995, (Prix Goncourt, Prix Médicis et Prix Goncourt des Lycéens)- Le Crime d’Olga Arbélina, Paris, Mercure de France, 1998- Requiem pour l’Est, Paris, Mercure de France, 2000- La Musique d’une vie, Paris, Éditions du Seuil, 2000, (Grand Prix RTL-Lire 2001)- La Terre et le ciel de Jacques Dorme, Paris, Mercure de France, 2003- La Femme qui attendait, Paris, Éditions du Seuil, 2004- L'Amour humain, Paris, Éditions du Seuil, 2006

  • La Vie d'un homme inconnu, Paris, Éditions du Seuil, 2009

  • Le Livre des brèves amours éternelles, Paris, Éditions du Seuil, 2011

- Une femme aimée , Paris, Éditions du Seuil, 2012

A noter:

La parution prochaine d'"Une femme aimée"lu par Bertrand SUAREZ-PAZOS aux Editions Thélème

1 CD MP3 – 5 h

Le livre

Défendre cette femme... Effacer les clichés qui la défigurent. Briser le masque que le mépris a

scellé sur son visage. Aimer cette femme dont tant d’hommes n’ont su que convoiter le corps et

envier le pouvoir. C’est cette passion qui anime le cinéaste russe Oleg Erdmann, désireux de

sonder le mystère de la Grande Catherine. L’effervescence du XVIIIe siècle européen se trouve

confrontée à la violente vitalité de la Russie moderne. La quête d’Erdmann révèle ainsi la

véritable liberté d’être et d’aimer.

Sortie le 13 juin 2013

Choix musical de l’invité:

Polonaise (adieux à la patrie) – composée par Michal Kleofas Oginski

Les liens

Le site d'Andréï Makine

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.