photo1
photo1 © RF/Anne Audigier
Secrétaire et biographe de Jean Moulin, marchand d'art et historien français ### Les choix de Daniel Cordier **Le choix littéraire** : "Journal" de Gide mais aussi "Mes idées politiques" de Maurras **Le choix musical** : Opéra "La Mort" de Boris Godounov par Fedor Chaliapine Le "Dom Juan" de Mozart (passage de la confrontation de Dom Juan avec la Mort juste avant d’être emporté aux Enfers, disque acheté à Londre en 1944 en 78 tours, puis plus tard en 33 tours) le "Tristan et Isolde" de Wagner , dirigé par Whilelm Furtwangler (1952) : le duo de la rencontre amoureuse. Une chanson populaire diffusée dans un bar au moment de son départ en bateau : "Sombreros et Mantilles" Rina Ketty (1938) . ### [](http://www.cineteve.com/daniel-cordier/ "Mêlant le suspense du récit à l'authenticité du témoignage, ce film inspiré de l'ouvrage de Daniel Cordier : Alias Caracalla nous conduit de Londres sous le Blitz à Paris occupé, en passant par Lyon, capitale de la clandestinité. Dans ce documentaire, l'ancien secrétaire de Jean Moulin partage avec Régis Debray son expérience de Français Libre sur les lieux-mêmes de son engagement, soixante-dix ans après.br / br / A travers des archives et des confidences, Daniel Cordier nous fait revivre tout le cheminement d'un Français Libre de 1940 à 1943.br / br / Documentaire écrit par Régis Debray et Bernard George , réalisé par Bernard George .br / br / Avec la participation du ministère de la défense - direction de la mémoire, du patrimoine et des archives (SGA/DMPA), de la Fondation Charles de Gaulle, du Comité du 70ème anniversaire de l'Appel du 18 juin, de France-Télévisions, de Planète et du CNC.br / Coproduction : Cinétévé/ECPADbr / le dvd ")
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.