Bernadette Lafont

Sortie du coffret DVD des films de Diourka Medveczky:

PAUL - MARIE ET LE CURÉ - JEANNE ET LA MOTO

DIOURKA MEDZECZKY György Lajos Medveczky, dit Diourka Medveczky, est né le 16mars 1930 à Budapest en Hongrie d’un père biologiste et d’unemère enseignante.En 1948, il fuit clandestinement son pays d’origine à l’âge de 18ans, et se rend à Paris avec le désir de devenir sculpteur. Il exercedivers métiers (ouvrier dans un cirque, jardinier, etc) avant de sortirdiplômé de l’Atelier de Foncarrade, à Montpellier où il a étudié laporterie. Il rencontre Pablo Picasso à Vallauris qui l’encourage etdevient son mécène. Il se lie également d’amitié avec le céramisteGilbert Portanier.Lors d’un déplacement à Paris, il convainc le directeur de la GalerieRive Gauche, R. A. Augustinci, de présenter son travail. Il exposeune vingtaine de sculptures en taille directe de pierre dure ennovembre 1959. Cette collaboration durera de1953 à 1960. C’est àcette époque qu’il rencontre Bernadette Lafont qu’il épouse peuaprès, et avec qui il aura trois enfants : Elisabeth, David et Pauline.En 1965, il reçoit le Grand Prix du Salon de la jeune sculpture avec« Le Grand Germe » et se tourne vers le cinéma.Il réalise Marie et le curé (1967), Jeanne et la moto (1968) et Paul(1968), son unique long métrage, jamais distribué en salles malgréson succès critique. Après cela, Diourka Medveczky met un termeà sa carrière cinématographique.

Bernadette Lafont est née le 28 octobre 1938 àNîmes (Gard). D’abord attirée par la danse, elle prend des cours de danseclassique et participe à de nombreux galas. En 1956, elle fait laconnaissance du comédien Gérard Blain qui devient son mari. Après leurséparation, elle épouse le sculpteur hongrois Diourka Medveczky.À Paris, elle fait la connaissance de François Truffaut, qui lui offre sonpremier rôle dans le court-métrage Les Mistons (1957), tourné à Nîmes.Rapidement, elle devient l’égérie de la Nouvelle Vague, tournant Le BeauSerge avec Chabrol (1958), L’eau à la bouche avec Doniol-Valcroze(1959), etc.À la fin des années 1960, son rôle dans La Fiancée du pirate de NellyKaplan fait de Bernadette Lafont une des premières actrices françaises.En 1973, Jean Eustache lui donne le rôle de Marie dans La Maman et laPutain. Actrice aux multiples facettes, elle alterne désormais les oeuvres demetteurs en scènes confirmés (Truffaut, Eustache) et les réalisations plusdifficiles qu’elle a, depuis toujours, à coeur de défendre (Garrel,Medveczky).Ses années 70 seront marquées par deux films importants Une belle fillecomme moi de François Truffaut (1972) et La Maman et la Putain de JeanEustache (1972).La décennie suivante est celle de ses retrouvailles avec Claude Chabrolpour Inspecteur Lavardin (1986). Son rôle de nounou chaleureuse dansL’Effrontée de Claude Miller (1985) lui vaut son premier César.Ces dernières années, Bernadette Lafont a connu quelques jolis succèspublics avec son personnage de mère iconoclaste dans Prête-moi ta maind’Eric Lartigau (2006) et de propriétaire raciste dans La Première Étoile deLucien Jean-Baptiste (2009).

En janvier 2013, Bernadette Lafont sera à l’affiche de Paulette de Jérôme Enrico.

Diourka Medveczky
Diourka Medveczky © Radio France

Choix musical de l’invitée:

Sophia Loren – Tu vuo' fa' l'americano

(Sophia Loren dans le film C'est arrivé à Naples de Melville Shavelson avec Clark Gable en 1960)

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.