Cordier
Cordier © Radio France

«Voici donc, au jour le jour, trois années de cette vie singulière qui commença pour moi le 17 juin 1940, avec le refus du discours de Pétain puis l'embarquement à Bayonne sur le Léopold II . J'avais 19 ans. Après deux années de formation en Angleterre dans les Forces françaises libres du général de Gaulle, j'ai été parachuté à Montluçon le 25 juillet 1942. Destiné à être le radio de Georges Bidault, je fus choisi par Jean Moulin pour devenir son secrétaire. J'ai travaillé avec lui jusqu'à son arrestation, le 21 juin 1943. Ces années, je les raconte telles que je les ai vécues, dans l'ignorance du lendemain et la solitude de l'exil. J'ai choisi pour cela la forme d'un "journal", qui oblige à déplier le temps et à fouiller dans les souvenirs. Les conversations que je relate ont pris spontanément la forme de dialogues. Qu'en penser après tant d'années? J'ai trop critiqué les souvenirs des autres pour être dupe de mes certitudes : là où finissent les documents, commence le no man's land du passé, aux repères incertains. Mais s'il est dans la nature d'un témoignage d'être limité, il n'en est pas moins incomparable : instantané du passé, il permet de faire revivre les passions disparues. J'ai consacré beaucoup de temps et de soins à traquer la vérité – elle seule donne un sens à une telle entreprise – pour évoquer le parcours du jeune garçon d'extrême droite que j'étais, qui, sous l'étreinte des circonstances, devient un homme de gauche. La vérité est parfois atroce.» Daniel Cordier.

__

Premier Combat
Premier Combat © Radio France

Au printemps 1941, mettant à profit une pause due à sa radiation del’administration par Vichy, Jean Moulin note scrupuleusement les événementsqui l’amèneront quelque temps plus tard à faire le grand saut, celui qui va dela Ré-action (refus de se compromettre, de mentir, de déchoir) à l’Action.Tel l’aviateur qui fait un point fixe avant de repartir, Jean Moulin noircit desfeuillets qu’il remettra à sa soeur Laure avant de s’envoler pour Londres.Le manuscrit sera prudemment enterré en Provence dans le jardin familial etexhumé après la Libération, puis publié aux éditions de Minuit.Premier combat est le deuxième spectacle d’Archipel donné au Lucernaireaprès le succès de « Karl Marx le retour » d’Howard Zinn au printemps 2010.

Premier combat

Mise en scène et scénographie : CHRISTIAN FREGNET

Jeu : VALÉRY FORESTIERCHRISTIAN JULIENLumières THOMAS JAYCostumes MARIE SOL CAMUSDurée : 1h15

Du 4 janvier au 25 février 2012

Du mardi au samedi à 18h30 (sauf les 2 et 3 février)

Théâtre Lucernaire

53 rue Notre Dame des Champs75006 Parismétro : Notre Dame des ChampsRESERVATIONS au 01 45 44 57 34Et sur www.lucernaire.frPrix des places 25 € réduit 20 et 15 € groupes scolaires 10 €

Plages de musique classique de l'émission:

Dvorak: quatuor à cordes n°12 opus 96.

Dvorak: Terzetto en ut Majeur op 74.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.