Edna O'Brien

Fille de la campagne

traduction de Pierre-Emmanuel Dauzat, Sabine Wespieser Éditeur, 2013

fille de la campagne
fille de la campagne © Radio France

Résumé:

La lucidité et la hardiesse d’Edna O’Brien sont tout entières dans ses éblouissants mémoires. Quand cette « fille de la campagne », née en 1930 au fin fond de l’Irlande rurale, devenue l’auteur d’une œuvre majeure, entreprend de raconter sa vie, se dessine en creux le portrait d’une femme libre et d’une créatrice farouchement attachée à son indépendance. Arrivée à Dublin après une enfance solitaire et des années de couvent, l’étudiante en pharmacie découvre avec passion la littérature et le monde des lettres. Elle décide, contre l’avis de ses parents, d’épouser l’écrivain Ernest Gébler, avec qui elle part s’installer à Londres dès 1958. Lors de la parution de son premier roman, Les Filles de la campagne (1960), le scandale est énorme et le livre interdit en Irlande. Le couple ne résiste pas au succès de la jeune femme. Elle se bat pour obtenir la garde de ses deux fils, et décide alors qu’elle sera avant tout mère et écrivain, que rien jamais ne l’éloignera de sa table de travail. Edna O’Brien évoque avec le plus grand naturel sa vie dans le « Swinging London » des années soixante. Sur Robert Mitchum, Paul McCartney, Marlon Brandon ou Richard Burton, qui furent des amants ou des frères – les deux seules catégories d’hommes selon elle –, elle livre des souvenirs drôles et tendres. Jamais d’amertume dans ces mémoires, même quand passent les ombres qui hantent sa vie et nourrissent son œuvre, celles de ses parents et celle de son mari destructeur et jaloux. Sur le Nord, sur New York, sur ses réussites et ses échecs, ses joies et ses chagrins, les pages s’enchaînent avec l’apparente fluidité que donne à la grande styliste qu’elle n’a jamais cessé d’être l’obsession du mot juste.Mémoires traduits de l’anglais (Irlande) par Pierre-Emmanuel DauzatTitre original : Country Girl

Date de parution : Mars 2013

Biographie:

Née dans un petit village catholique en Irlande, Edna O’Brien grandit dans une ferme isolée entre une mère sévère et un père alcoolique. Après le couvent, elle part à Dublin pour suivre des études en pharmacie. En 1952 elle épouse, contre l'avis de sa mère, l'écrivain juif d'origine tchèque Ernst Gebler, et s'installe à Londres. Ses débuts littéraires datent de 1960, année de la parution du premier volet de la trilogie qui la rendit célèbre, The Country Girls Trilogie . Ses premiers livres, publiés en Angleterre, ont longtemps été interdits en Irlande, à cause de leur contenu explicite quant à la sexualité. Bientôt divorcée, Edna O’Brien élève seule ses deux fils, menant une vie libre et brillante, entre l’Angleterre et les États-Unis.Les romans et nouvelles de cette grande dame des lettres irlandaises, considérée comme la Colette du monde anglophone, tournent autour des sentiments des femmes, prises dans le carcan de leur éducation stricte, et de leurs relations souvent frustrées avec les hommes ; la politique, l’histoire et l’amour y occupent une place prépondérante, et tous remettent en cause l'ordre moral de l'Irlande catholique et nationaliste.En France, la plupart de ses romans ont été traduits aux éditions Fayard, mais ne sont plus aujourd’hui disponibles. Un crépuscule irlandais (en anglais The Light of evening ) est paru à Londres en 2006.

Choix musical de l'invitée:

Sinead O’Connor avec les Chieftains – Foggy Dew

Rencontres avec Edna O'Brien Jeudi 30 mai 2013 EDNA O'BRIEN À LA LIBRAIRIE COMPAGNIE (PARIS Ve) Rencontre-signature Librairie Compagnie58 rue des Écoles75005 Paris

Vendredi 31 mai et samedi 1er juin 2013 EDNA O'BRIEN AUX ASSISES INTERNATIONALES DU ROMAN (LYON) Événement organisé par la Villa Gillet et Le Monde, en partenariat avec France InterVendredi 31 mai14 h 00 - 15 h 30La bibliothèque de la Part-Dieu invite Edna O'Brien et Laure Adler pour un dialogue Entrée libre dans la limite des places disponiblesBibliothèque de la Part-Dieu30 boulevard Didier Merle69003 LyonSamedi 1er juin14 h 00 - 15 h 30« L'Irlande des écrivains », en partenariat avec Arte, avec Hugo Hamilton, Kate O'Riordan et Edna O'Brien, animée par Didier Pourquery L’histoire de l’Irlande, à l’indépendance si farouche, est depuis toujours profondément mouvementée et chaotique. Que signifie être un écrivain irlandais aujourd’hui ? Entre attachement profond, distance ou éloignement, quels liens Edna O’Brien, Kate O’Riordan et Hugo Hamilton entretiennent-ils avec leur pays ? Leurs Irlandes se croisent mais ne se ressemblent pas. Comment esquissent-ils dans leurs récits les multiples visages de cette île à l’identité si forte et si insaisissable ?Samedi 1er et dimanche 2 juin, aux Subsistances, documentaire en avant-première : L'Irlande de Robby Doyle, Robert McLiam Wilson, Edna O'Brien et Colm Toibin , de la collection « L'Europe des écrivains », documentaire écrit et réalisé par Mathilde Damoisel (Seconde Vague Productions / Arte France, 52 min.)Les Subsistances8 bis quai Saint-Vincent69001 Lyon

Les liens

Sabine Wespieser

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.