Avons-nous besoin d’un roman national ? Si oui, lequel et qui pour l’écrire ? En direct des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, nous débattrons du rapport qu’une société doit entretenir avec son passé. Au tour de la table, trois passionnés d’Histoire, Natacha Polony, Raphaël Glucksmann et notre invité, Kamel Daoud.

Kamel Daoud, intellectuel, écrivain et journaliste est l'invité d'Ali Baddou avec Natacha Polony et Raphael Glucksmann
Kamel Daoud, intellectuel, écrivain et journaliste est l'invité d'Ali Baddou avec Natacha Polony et Raphael Glucksmann © Maxppp / Nicolas Parent

L’intellectuel et journaliste algérien signe un nouvel ouvrage qui commence ainsi : « Je suis un “Arabe” invité à passer une nuit dans le musée Picasso à Paris, un octobre au ciel mauvais pour le Méditerranéen que je suis. »  

Dans le « Le Peintre dévorant la femme » aux éditions Stock, Kamel Daoud nous invite dans une réflexion puissante sur le corps des femmes, le rapport de la religion au désir, la peinture de Picasso et sur l’histoire de son pays, l’Algérie.  

Au sommaire 

  • Le duel Natacha Polony / Raphaël Glucksmann. 
  • Le débat avec notre invité 

Les conseils culturels

  • Natacha Polony : Histoire de la Rome antique de Lucien Jerphagnon, aux éditions Tallandier

     

  • Raphaël Glucksmann : Discours sur la première décade de Tite-Live de Nicolas Machiavel, aux édition Gallimard

   

  • Kame Daoud : L'Empire ottoman et l'Europe de Jean-François Solnon, aux éditions Tempus
Les invités
L'équipe
(ré)écouter Le Grand Face-à-face Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.