Le Grand face à face inaugure la semaine à venir sur France Inter, une semaine consacrée aux évènements de mai 68 : ni commémoration, ni célébration mais une réflexion sur ce mouvement social qui a permis à la France, de se moderniser, de se réformer en profondeur.

Mai 68 est un moment charnière dans la compréhension du passage de l'ancien au nouveau monde.

"On assiste aujourd’hui à un mouvement de balancier dans l’appréciation de l’événement et de ses effets sociétaux. À la légende dorée de Mai 68 peut succéder une légende noire qui n’en comprend pas plus la signification sociale et historique et fait le procès de la modernité. Les relectures oscillent constamment entre fascination et rejet, entre nostalgie et déclarations velléitaires appelant à « liquider 68 » avec l’illusion d’un possible retour en arrière comme à un bon vieux temps supposé. Les débats autour du cinquantième anniversaire de Mai 68 risquent de nouveau de se trouver pris dans une confrontation stérile. C’est précisément l’une des raisons qui me pousse à creuser le sillon de l’interprétation à nouveau frais et sous une nouvelle forme."

Extrait de : La France d’hier Récit d’un monde adolescent des années 1950 à Mai 68. Ed Stock

Jean-Pierre le Goff est notre invité. 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.