Si 2020 commence très fort en rap, c'est un peu grâce à Maes : le rappeur originaire de Sevran vient de balancer son deuxième album "Les Derniers Salopards", et c'est du très lourd.

Le rappeur Maes avec Eric et Quentin.
Le rappeur Maes avec Eric et Quentin. © Radio France / Alexia Lacour

Qui est Maes, cette légende de Sevran ? 

Aujourd’hui, Eric et Quentin reçoivent un rappeur incontournable du rap français : Maes. II est un artiste complet par ses textes profonds, des instrus qui accompagnent parfaitement, des tubes certifiés, des feats inévitables. 

A tout juste 25 ans, il s'impose déjà comme un des poids lourds du rap français : Maes a dévoilé le 17 janvier son album Les Derniers Salopards, sur lequel se côtoient les plus grands noms du rap français actuel, comme Ninho, Jul, ou encore Booba.

Le talent paie, et c'est ce qui ressort quand on suit le parcours de Maes : après un passage à la prison de Villepinte alors qu'il vient de sortir du lycée, il rebondit très vite et dévoile son premier album Pure, où on retrouve déjà des tubes comme Billets Verts, ou encore Madrina en featuring avec Booba. Et depuis, il n'arrête pas.

Revenons au projet "Les Derniers Salopards"

Les Derniers Salopards c’est « beaucoup plus mature que les anciens projets, on y retrouve un Maes plus stable et réfléchi, qui pense un peu plus avant d’agir ». 

Au fur et à mesure du temps il s’est construit, et son parcours a pu naturellement avoir une influence sur les paroles de ce projet. On y retrouve des instrus et une voix mélodieuse, en racontant la vie de la rue, des paroles dures, avec de la douceur

Je suis toujours au quartier, comme je le dis dans Madrina, et marié à la street. Ce qui en sort c’est la rue, mais avec des mélodies travaillées et douces

Le "feat" surprise de l’album

À notre grande surprise lors de la sortie de la mixtape, nous avons découvert ce feat caché avec le D.U.C : Booba. C’est sur Instagram, le réseau sur lequel Booba est continuellement actif, que nous avons pu suivre des échanges entre les deux par rapport à un éventuel feat, une manière de nous mettre le doute pour enfin découvrir Blanche.

Pour Maes, Booba est « une base, un artiste qu’il apprécie humainement et artistiquement ».  Collaborer avec Booba fut pour lui un plaisir, intimidant au début, mais :

Quand on joue au ballon, on joue au ballon. Mbappé il est jeune, mais il est champion du monde ! 

La balade à Sevran

Maes est originaire de Sevran, dans le 93, où il vit encore actuellement. Lors de cette balade en sa compagnie on y apprend beaucoup sur lui, en faisant d’abord un petit tour dans son appartement dans lequel il a passé son enfance. C’est sur le générique d’Olive et Tom que Maes chantonne, son ancien dessin animé préféré. 

Maes c’est du rap, du rap et du rap, MAIS, c’est aussi un grand fan de Daniel Balavoine, et de Charles Aznavour (jusqu’à y chanter un bout de La Bohème, il la connaît presque par cœur !). De grandes références qui ont bercé sa jeunesse. 

Maes est un jeune artiste qui a grandi dans la cité des Beaudottes, dans laquelle nous avons fait un passage lors de notre balade. Il se lance dans le rap et forme un groupe : MSR, avec ses amis. On a eu le droit à un petit couplet de son premier texte qu’il avait écrit quand il avait 14 ans, en exclu ! Dès son plus jeune âge il commence à écouter du rap, en s’appropriant (sous le regard de sa mère, méfiante, des textes trop vulgaires pour elle) le CD de Sniper : Gravé dans la roche (grand classique du rap français.)

Lors de cette balade, nous faisons un détour par la maison d’arrêt de Villepinte dans laquelle Maes a écrit une partie de son premier album Pure. Pour lui, une séance d’écriture en prison « c’est comme une séance d’écriture quand je suis dehors avec de la musique, des écouteurs. J’arrive à me concentrer, de 19h à 6h du matin, il n’y a aucun surveillant qui vient taper à ta porte ». Cette période lui a permis d’écrire ses textes et de le lancer, « c’était peut-être un mal pour un bien ».  

L’argent, thématique récurrente de l’album

Dans Les Derniers Salopards, il est beaucoup question d’argent, thématique qui reflète la société de consommation actuelle.

L’argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il y contribue 

Selon Maes, l’argent contribue au bonheur dans le sens où le manque d’argent peut faire d’une personne quelqu’un de malheureux. « L’argent permet de se consoler, c’est un maquillage. Mais, l’argent ne fait pas tout ...»  

"Les gens disent"

Dans ce son, Maes se confie. Pour lui, dans le milieu du rap, il espère que les gens disent des choses positives sur lui. C’est un rappeur à bonne réputation : « J’entends de bons échos. Je parle en bien des gens, alors logiquement, on récolte ce que l’on sème ».

Au départ j’étais mal aimé 

Aujourd’hui, le nouveau Maes se sent plus aimé

Le live de Maes :  "Imparfait"

C’est un son qui me tient à cœur, c’est une histoire d’amour un peu finie

Il interprète ce morceau en compagnie de DJ Pims aux platines. 

Maes sera à l'Olympia le 10 avril 2020.

Le clip de "Street"

Le mix nouveautés internationales 

  • IDK - Hello Freestyle pt4  
  • Blueface - Go Viral 
  • Tyler, The Creator - Best interest  

Le mix nouveautés françaises 

  • Sadek - Roulette Russe 11 "Trophées" 
  • Les Alchimistes ft. Laylow - Vroum Vroum 
  • Phénomène Bizness ft. PLK - Tous les jours

La programmation musicale 

  • Maes & Booba - Blanche  
  • Quando Rondo & A Boogie Wit Da Hoodie & 2 Chainz - Bad Vibe 
  • Maes - Les gens disent  
  • Hamza & Gambi - Gasolina

Suivez l'actualité du Grand Urbain sur Facebook, Instagram, et Twitter.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.