Cette semaine, nous la passons dans le Gers, et nous la débutons à Castéra-Verduzan, entre Condom et Auch.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

C’est une station thermale, dont les eaux sont plus particulièrement destinées pour le traitement des affections de la bouche, des affections digestives et des maladies métaboliques. Etablissement thermal, casino et tout près hippodrome. Tout cela dans ce village d’un peu moins d’un millier d’habitants, ou juste à côté pour l’hippodrome de Baron. Chaque année, en septembre, le festival N’amasse pas mousse envahit le village pendant deux jours, pour proposer des spectacles vivants en tous genres : chorégraphie, marionnettes, musique… Le troisième week-end de septembre.

C'est la seule commune du Gers (et rare commune en France) issue de la réunion de trois communes en 1821: Castéra-Vivens, Laclaverie et Verduzan, et bâtie sur un autre lieu que les villages précédents.

Elle a pris le nom de Castéra-Verduzan et a été construite dans un vallon sur les bords de la rivière, tout près de deux sources, l’une sulfureuse, l’autre ferrugineuse.

Compte tenu de sa situation géographique, Castéra-Verduzan est soumis au risque d'inondation. En 1977, une grande partie du village a été ravagée par une terrible crue, début juillet. Depuis, d'importants travaux ont étés réalisés sur le lit de la rivière et sur certains bâtiments afin de sécuriser le village.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.