Fin de semaine en Morbihan, tout à fait dans l’est du département, puisqu’ici, à Concoret, on jouxte l’Ille-et-Vilaine

Concoret
Concoret © Getty / Mairie de Concoret

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Concoret, avec 760 Concoretois, est placé en lisère de la forêt de Paimpont, la fameuse forêt de Paimpont des légendes arthuriennes.

Je vous l’ai dit hier, il faut voir, sur le territoire de la commune de Concoret, le châne à Guillotin, qui aurait au moins mille ans. Mais il faut aussi visiter le château de Comper, et le parc de Comper qui s’étend sur les rives du lac de Viviane. Le château, dont la première construction remonte au 13° siècle, abrite de nos jours le Centre de l’Imaginaire Arthurien, ouvert de mars à octobre. Y sont organisées des animations, ses spectacles, des concerts et des expositions sur et autour de ce que la forêt de Brocéliande recèle de mystères et d’histoires. Des balades contées autour du roi Arthur et de ses chevaliers sont également organisées.

On vous racontera aussi, peut-être, que la forêt abritait des fées, dont certaines auraient décidé de vivre cachées des Hommes. Sept de ces fées vivaient au fond au fond d’un étang et sortaient la nuit. Une vie bien réglée, jusqu’au jour où l’une d’entre elles, la plus jeune, tomba amoureuse d’un chevalier. Elle rompit ainsi le pacte passé avec ses copines, ce qui les mit en colère. Une bataille terrible se déclencha, et le sang des fées se répandit dans la forêt. Depuis ce jour, dit-on, la terre, l’eau et les pierres sont de couleur pourpre.

En tous cas, pour être plus terre à terre, si le patrimoine bâti du bourg de Concoret et des hameaux a souvent des teintes rougeoyantes, c’est, non pas en raison du sang des fées, mais parce qu’il a été édifié en schiste rouge.

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.