Brest est une ville fière et joyeuse, au bout de la Terre, en Finistère

Chambre noire du Festival Longueur d'ondes
Chambre noire du Festival Longueur d'ondes © Sébastien Durand

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Brest accueille tout le week-end le festival consacré à la radio et joliment appelé « Longueurs d’Ondes », dans cette ville au bord des ondes et des vagues de la Mer d’Iroise.

Des rencontres, des débats, des prix, pour mettre à l’honneur l’art de la radio sous toutes ses formes. La radio qui vous parle, qui chante, qui vous accompagne.

Ce soir à 22h30, rencontre autour du rock, avec notamment Michka Assayas, au Quartz, l’épicentre du festival.  

Demain samedi, par exemple, vous pourrez venir rencontrer Claire Hédon, de RFI et présidente d’ATD Quart Monde, à 10h. Augustin Trapenard viendra demain à 15h30. A 16h, Marie-Pierre Planchon, pour une rencontre autour de la météo à la radio. Ca, c’est pour demain samedi.

Dimanche, à 14h30, retour sur une émission historique de France Inter, « L’Oreille en Coin », en présence de certains anciens de l’équipe : Marie-Odile Monchicourt, Leïla Djitli, Katia David, Jacques Mailhot, Denis Cheissoux…

L’association organisatrice du festival, Longueurs d’Onde, a créé Oufipo, – pour Ouvroir de Finistérités Potentielles –, une « webradio locale » de podcast. Elle est élaborée et en ligne toute l’année.

Nous sommes toujours heureux de venir à Brest, très meurtrie pendant la Seconde Guerre Mondiale, une ville forte et iodée qui est désormais à  trois heures trente de Paris en TGV, une ville où vous pouvez venir visiter le château construit par Vauban et son musée, pour découvrir l’histoire de la ville, ses grands navigateurs et ses conquérants, le parc Océanopolis, assister à des spectacles car la vie culturelle est intense, vous promener rue de Siam, l’artère principale…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
(ré)écouter Le jeu des 1000 € Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.