Dans le Gers, à vingt minutes au nord-ouest d’Auch Castéra-Verduzan est une station thermale.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions

►►► Posez la candidature de votre commune

Les sources ont pris leur essor sous Louis XV. Leur renommée n’a cessé de grandir, à la fin du XIXe siècle, l’établissement thermal a en effet une fréquentation égale à celle de Vichy. Puis ce fut un lent déclin à partir de la Grande Guerre.

Heureusement, en 1965, alors qu’on ne comptait plus que sept curistes dans l’année, les docteurs Garcia et Vergnes se sont portés au secours de la station. Le docteur Philippe Vergnes a créé le service de balnéothérapie buccale, ce qui fit de Castéra la première station spécialisée dans le traitement des maladies des gencives, des mâchoires, de tout ce qui maintient les dents. Mais toutes les structures et nouvelles installations ont été englouties dans le flot boueux de la crue terrible de 1977.

Après un nouveau forage, l'établissement restauré et agrandi a rouvert ses portes en 2000, pour les indications suivantes :

- Les affections digestives et maladies métaboliques

- Et les affections des Muqueuses Bucco-linguales

Les eaux de Castéra-Verduzan (à 22°) sont sulfatées, calciques et magnésiennes.

En plus des cures médicales, les thermes de Castéra-Verduzan proposent un espace d'aqua-détente, avec massages, bains bouillonnants, spa etc.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.