Au pied des Pyrénées, Tarbes possède en ville une superbe parc, le jardin Massey.

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Tarbes, capitale de la Bigorre, chef-lieu du département des Hautes-Pyrénées, n’est pas une ville d’altitude ( à peine plus de 300 mètres), mais elle est située au pied de la chaîne pyrénéenne. Bel emplacement, avec, à l’intérieur de la ville, plus de 83 hectares d’espaces verts. Tarbes possède en plein centre  un parc arboré du 19ème siècle, le « jardin Massey », labellisé jardin remarquable grâce à sa superficie de 14 hectares et à ses essences rares. C’est au cœur de ce parc que se trouve le musée international des Hussards, unique au monde, qui permet aux visiteurs de découvrir plus de 15 000 objets évoquant l’histoire de ce corps d’armée de cavalerie légère.

Tarbes est aussi une ville historique du cheval et est devenue propriétaire l’an passé du haras, un site classé monument historique. C’est en 1806 que Napoléon 1er a établi ce haras et y a donné naissance à la race Anglo-arabe à partir du cheval tarbais. 

C’est également à Tarbes qu’est né en 1851 le Maréchal Foch, illustre commandant en chef des forces alliées lors de la Première Guerre Mondiale. La ville a gardé cette identité militaire forte avec la présence sur son territoire de l’Arsenal, fondé en 1870 pour la fabrication des canons à balles ; l’Arsenal a fermé il y a quelques années. Mais  subsistent deux régiments : un Régiment d’Artillerie Parachutiste et un Régiment des Hussards Parachutistes. 

Quand on parle de Tarbes partout en France, on vous parle inévitablement du haricot. Le haricot tarbais est blanc et plutôt de grand taille. Il peut par exemple intégrer le cassoulet, la garbure, ou être dégusté en accompagnement simple, ou en plat principal végétarien. Originaire du Nouveau Monde, le haricot a traversé les Pyrénées et s'est implanté dans la plaine de Tarbes au début du XVIIIe siècle. Après avoir décliné dans les années 1950, la culture du haricot tarbais est revenu à la mode dans les années 1980.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.