La Chapelle-Achard se situe entre La Roche-sur-Yon et les Sables-d'Olonne.

Eglise de La Chapelle-Achard
Eglise de La Chapelle-Achard © La Chapelle-Achard

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

► La nouvelle boîte du Jeu des 1000€

La Chapelle-Achard fait partie de la commune nouvelle des Achards et se trouve tout près de la côte vendéenne, sur l’axe la Roche-sur-Yon/ Les Sables-d’Olonne. La commune nouvelle compte près de 5000 habitants.

En plein centre de la Chapelle-Achard, à proximité de la rue principale et non loin de la petite église romane, un ancien lavoir restauré dans un environnement fleuri et agréable rappelle le temps où les Chapelaises se rassemblaient pour le lavage du linge.

A la Mothe-Achard, un jardin hors du commun possède la particularité d’abriter une collection végétale spectaculaire. Y sont présentes plus d’un millier de plantes parfois très étranges par leurs formes, leurs goûts (plante à goût d’huître, à odeur de friandise, citrouille géante de plus de 300 kg…). Véritable tour du monde du végétal : fleurs exotiques, plantes tropicales et légumes anciens. Des visites guidées sont organisées, dans ce Potager Extraordinaire, qui est devenu un conservatoire mondial reconnu pour ses graines dont il possède une collection de 1800 spécimens.

Nous sommes dans un pays de bocage. Et de gastronomie. Par exemple :

La troussepinette est un apéritif à base de vin, d’alcool et de sucre dans lesquels on fait macérer des jeunes pousses d’épine noire pendant plusieurs semaines. Le préfou est un bon accompagnement à la troussepinette. Il s’agit d’un pain précuit fourré de beurre et d’ail à passer au four. Puis, le jambon-mogette, qui est le plat vendéen par excellence. 

Enfin, pour le dessert la brioche vendéenne ou la gâche  accompagnée parfois d’un « fion ». Le mot « fion » est une déformation locale du mot « flan ».

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.