Thiron-Gardais (Eure-et-Loir)
Thiron-Gardais (Eure-et-Loir) ©

Dans l’ouest du département d’Eure-et-Loir, près de Nogent-le-Rotrou, nous concluons notre semaine à Thiron-Gardais, village d’un peu plus d’un millier d’habitants, marqué par l’histoire de son abbaye fondée au 12° siècle, qui eut un grand rayonnement et dont on peut encore admirer l’église abbatiale, la grange aux dîmes et les jardins, à visiter. Une souscription a été lancée via la Fondation du Patrimoine pour la restauration de l’église abbatiale.

On parle de l’abbaye de Tiron. Sans h. Alors que le nom de la commune s’écrit Th. C’est pourtant le même nom. D’ailleurs, "Thiron" a été renommé officiellement "Thiron-Gardais" en 1987. Et ceci parce que le village de Gardais limitrophe l'a rejoint pour ne former qu’une seule et même commune. On était des pionniers ici, puisqu’on parle de plus en plus de fusion de certaines localités.

Nous sommes aux portes du Parc Naturel Régional du Perche, on parle même de Perche Thironnais. Thiron-Gardais est d’ailleurs le chef-lieu de la communauté de communes du Perche thironnais. Le siège social de cette communauté étant installé dans la Grange aux Dimes. La bâtisse est aujourd'hui un lieu proposant des services et des locaux très utiles à la vie du Perche thironnais : office de tourisme, entrée des jardins de l'abbaye, accueils d'évènements, d'expositions, de réunions, relais de services publics, cyber emploi etc…

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.