Entre Nîmes et Montpellier, Vergèze est une petite ville d’eau et de vin

Vue du village de Vergèze
Vue du village de Vergèze © Vergèze

►►► Retrouvez les dates des prochains enregistrements

►►► Envoyez vos questions pour le jeu

►►► Posez la candidature de votre commune

Le vin, avec une cave coopérative qui vend notamment du vin bio. Les gros négociants en vin de la région ont construit  des maisons vigneronnes typiques le long de la rue neuve et de la rue d’entre vignes. Tout le commerce du vin de la Vaunage et de la région environnante passait par la gare de Vergèze. la gare existe toujours, sur la ligne Nîmes-Montpellier. Ce commerce du vin a permis le développement d’une trentaine de tonnelleries pour fabriquer les tonneaux. Cette industrie périclita à la fin du XIXème siècle avec l’avènement des citernes métalliques.

Du vin, donc, et de l’eau, car c’est à Vergèze que jaillit, qu’est exploitée et qu’est embouteillée l’eau Perrier. C’est au cours du vingtième siècle que, grâce au  développement de la source Perrier, le village s’est agrandi et a vu ses structures sportives et culturelles se développer, et permettre à ses habitants et à ceux des communes voisines, de pratiquer des activités que l’on trouve dans les grandes villes.

Vergèze compte un peu plus de 5000 habitants.

Parmi eux, autrefois, il était d’ailleurs viticulteur et fut maire de la commune de 1959 à 1965, le pilote de F1 Maurice Trintignant, oncle de Jean-Louis. Une statue le représentant au volant de sa Bugatti, grandeur nature, se trouve sur le parvis d’un gymnase.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.